Société
18:45 24 mai 2017 | mise à jour le: 24 mai 2017 à 18:45 Temps de lecture: 2 minutes

Construction: Labeaume appelle à une loi spéciale

CONSTRUCTION. Devant la grève qui a débuté sur les chantiers de construction, le maire de Québec Régis Labeaume a souhaité l’adoption d’une loi spéciale le plus rapidement possible.

Des grévistes de la construction manifestent devant le parlement, en chantier, à Québec.

TC Media – François Cattapan

«Le maire est preneur pour une loi spéciale le plus rapidement possible», a martelé le maire de Québec.

Le maire a rappelé que 920 chantiers, gros et petits, étaient en cours ou prévus cet été dans la capitale.  «Une grève au-delà de 7 jours c’est difficile, au-delà de 10 jours, c’est catastrophique», a-t-il argué.

Régis Labeaume n’a pas hésité à dire que certains chantiers d’envergure pourraient être annulés si la grève s’éternisait. Les importants travaux d’aqueduc prévus dans le secteur de la rue Saint-Jean pourraient être compromis. «Sur Saint-Jean et Turnbull, on ne peut pas perdre de journée. C’est un problème de programmation. On n’a pas de marge de manœuvre. Le problème c’est qu’à moment donné ça gèle», a-t-il expliqué.

De son côté, le ministre responsable de la capitale, François Blais, a expliqué que le gouvernement était prêt à agir en temps et lieu. «On peut toujours rappeler la chambre, mais on a aucune annonce à faire. On ne fera pas de commentaires parce que ça peut nuire. Mais on est prêt à agir», a-t-il soutenu.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *