Société
15:42 20 octobre 2017 | mise à jour le: 20 octobre 2017 à 15:42

Des pistes cyclables ouvertes à l’année?

VÉLO. Le vélo d’hiver a de plus en plus d’adeptes, tandis que d’autres attendent la première neige pour remiser leurs bicyclettes. La table de concertation vélo des quartiers de Québec demande à ce que la Ville soit sensibilisée à différentes situations liées à la circulation des cyclistes sur leur territoire.

L’hiver est à nos portes et la Ville n’a pas encore de piste d’hiver.

Copyright 2016 Hans Christiansson, all rights reserved

Des suggestions liées au cyclisme ont été abordées, le 4 octobre dernier, lors du conseil de quartier des Châtels. Le regroupement Vélurbanisme veille à ce que la mise à jour du Plan directeur de réseau cyclable (PDRC) réponde aux besoins des citoyens pour leurs déplacements dans la ville. Depuis 2015, leurs représentants se font entendre dans les 27 quartiers de la Ville.

Les troubles de cohabitation sont toujours d’actualité.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Des propositions saisonnières

Une de leurs demandes est de prolonger la période d’ouverture des voies cyclable, soit du 1er avril au 30 novembre. Présentement, la Ville cesse d’entretenir les pistes et ferme des bandes cyclables de la capitale le 31 octobre. Celles-ci deviennent des espaces de stationnement pour les voitures. « Nous travaillons à évaluer ce qu’impliquerait le prolongement de la saison à l’automne et cherchons à améliorer nos façons de faire pour nettoyer et marquer le réseau cyclable pour le 1er mai. Il semble toutefois que prolonger à l’automne soit plus simple que de débuter plus tôt au printemps », mentionne une responsable de la Ville de Québec.

Ces fermetures de pistes cyclables n’arrêtent pas tous les cyclistes, car de nombreux adeptes préparent déjà leurs pneus à clous en vue de la prochaine saison. Par contre, il ne semble pas que la Ville aménagera des pistes « blanches » cette année. Les représentants de l’organisme proposent à la Ville de prévoir des axes majeurs cyclables continus, afin de faciliter les déplacements entre les quartiers et de les relier. « Il manque des connexions de quartiers », dit le président de la Table de concertation vélo, Martial Van Neste, en ajoutant qu’il faut créer des liens importants, pas seulement celui de la rivière Saint-Charles.

Pas une priorité à Québec

« À court terme, la Ville de Québec préfère mettre son énergie sur le développement du réseau en période estivale et sur l’amélioration de l’entretien et du processus de marquage plutôt que sur l’entretien d’une partie de son réseau durant la période hivernale », précise la représentante de la Ville.

À titre d’exemple, la métropole montréalaise déneige 432 km de voies cyclable sur les 750 existants.

Martial Van Neste, president de la Table de concertation vélo de Québec.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

La « Vision Zéro Accident » est une autre demande du regroupement. Elle mise sur les aménagements des rues et des intersections qui devraient prioriser la sécurité des piétons, des cyclistes et des automobilistes. Montréal y adhère depuis 2016. Selon M. Van Neste, une meilleure gestion du réseau, spécialement des pistes hivernales, permettrat de limiter le danger de cohabitation des vélos et des automobilistes.

« Malgré toutes ces mesures, le partage de la route demeure un sujet délicat pour plusieurs. Cette conscientisation doit aussi venir de tous les usagers », conclut Martial Van Neste.

Durant la présente campagne municipale, la circulation, la vitesse et les virages à droite sont d’importants enjeux électoraux.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *