Société
19:22 26 janvier 2017 | mise à jour le: 26 janvier 2017 à 19:22 Temps de lecture: 2 minutes

Manifestation à la base de Valcartier

SOCIÉTÉ. Environ une cinquantaine de membres de l’Union des employé-e-s de la Défense nationale (UEDN), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), ont manifesté ce matin, à l’entrée de la base militaire de Valcartier.

Environ une cinquantaine de membres de l’Union des employé-e-s de la Défense nationale ont manifesté ce matin à Valcartier.

AFPC

Ces membres travaillent pour Service de bien-être et moral des Forces canadiennes (SBMFC). Dès 5h, les membres ont érigé une ligne d’information qui a eu pour effet de créer un énorme bouchon de circulation sur le boulevard de la Bravoure. 

«Nous sommes les moins bien payés de tous les emplois comparables sur les bases militaires au Canada. Ce matin, nous envoyons un message clair à la gestion. Respectez-nous!», indique par voie de communiqué Danielle Lemay, présidente de la section locale de l’UEDN.

L’unité compte environ 140 membres, principalement des femmes, qui travaillent au service alimentaire et au centre d’entraînement de la base militaire. Le syndicat argue que ces employés sont jusqu’à 35% moins payés que les employés effectuant les mêmes tâches sur les autres bases canadiennes.

Mercredi, l’employeur a offert des augmentations de salaire de 1% par année pour les quatre prochaines années. De plus, l’embaucheur souhaite faire passer de 30 heures à 32 heures le statut d’employé à temps partiel. «Cette demande aura pour effet de précariser davantage le travail effectué par les membres», juge le syndicat.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *