Société
16:58 13 juin 2017 | mise à jour le: 13 juin 2017 à 16:58 Temps de lecture: 2 minutes

L’Université Laval revoit la rémunération d’après-mandat de la rectrice

SALAIRE. La nouvelle rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, gagnera le même salaire que son prédécesseur Denis Brière, soit 331 000$ pour la première année de son mandat. Toutefois, les conditions d’après-mandat ont été revues à la baisse.

Sophie D’amours a été élue au poste de rectrice de l’Université Laval.

(Photo tirée du site de Sophie D’Amours)

Le conseil d’administration a revu les conditions d’emploi du poste lors de sa réunion du 17 mai dernier.

Ainsi, les conditions d’après-mandat, qui pouvaient s’échelonner sur une période pouvant aller jusqu’à six ans, ont été remplacées par une année de réintégration pour entreprendre une période de recyclage, suivant immédiatement la fin du mandat de la rectrice. Pendant cette année, cette dernière recevra un salaire égal à celui de sa dernière année de mandat.

Par communiqué, la présidente du conseil d’administration de l’Université Laval, Marie-France Poulin, s’est dite très satisfaite du travail accompli. «Tous les membres du Conseil d’administration ont été parties prenantes des décisions, et ces dernières se sont prises dans une dynamique transparente, collégiale et dans le respect de la règlementation gouvernementale.»

Rien n’indique les conditions de l’ancienne équipe de direction, dont l’ex-recteur Denis Brière, ont été changées.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *