Société
16:00 7 mars 2017 | mise à jour le: 7 mars 2017 à 16:00 temps de lecture: 3 minutes

Des centaines de personnes aidées grâce au « hot-dog en attente »

ENTRAIDE. Plus de 260 personnes ont pu manger ou prendre un café grâce à la générosité des gens du quartier de Duberger–Les Saules depuis un an.

Le restaurant d’Adrien DiBlasio est devenu un lieu propice à la rencontre pour le travailleur de milieu du Chaînon du quartier, Jean-Paul Lemoyne.

(Photo gracieuseté)

Le projet de denrées «en attente» lancé en décembre 2015 au Valentine de Duberger–Les Saules est un franc succès, se réjouit le propriétaire du restaurant. Les gens sont très généreux, constate Adrien DiBlasio, selon qui le revers de la médaille, c’est que plusieurs sont dans le besoin.

En imaginant le projet, l’organisme Solidarité Familles Duberger–Les Saules et l’entrepreneur voulaient combler le vide de service pour de l’aide alimentaire en dehors des heures de bureau. Au moment de commander leur repas, les clients font un don équivalent au montant d’un café ou d’un aliment. Le personnel du restaurant l’inscrit sur un tableau et le garde en banque jusqu’à ce que quelqu’un dans le besoin le réclame. En parallèle, l’agent de milieu du Chaînon du quartier et une travailleuse de rue qui sillonnent les environs remettent aussi des coupons qui donnent droit aux dons mis en banque.

À lire : Un café et un hot-dog «en attente»

Les denrées sont données sans jugement,  assure Adrien DiBlasio. «Parfois, les gens ont tout simplement besoin, ou bien ils vivent une transition.» Adrien DiBlasio raconte en avoir eu la preuve lorsqu’une «petite famille» s’est présentée à son comptoir pour demander des items : «Les deux, ça faisait déjà un mois qu’ils avaient perdu leur emploi. Ça ne paraissait pas sur la personne, parce qu’ils avaient une belle auto et qu’ils étaient bien habillés». Dans le secteur, les gens dans le besoin parce qu’ils ont perdu leur emploi sont nombreux, assure le restaurateur.

Là pour rester

Le projet d’abord temporaire est là pour rester, conclut Adrien DiBlasio. Actuellement, une centaine de cafés, hot-dog et guédilles nature sont «en attente» au Valentine de Duberger–Les Saules.

Le restaurateur qui a été le premier de sa chaîne à adopter le concept a toujours l’intention de rallier d’autres restaurants de la bannière à la cause. 

Le restaurant Valentine de Duberger – Les Saules est situé au 2045, boulevard Père-Lelièvre, à Québec.

TC Media 

Adrien DiBlasio a lancé le projet en décembre 2015.

(Photo TC Media – Archives)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *