Société
14:00 15 avril 2017 | mise à jour le: 15 avril 2017 à 14:00 temps de lecture: 4 minutes

Comment bâtir une bonne relation avec son enfant?

FAMILLE. Devenir parent, ça ne se fait pas en criant «ciseaux»! Heureusement, il existe des trucs et astuces pas si compliqués pour faciliter le développement d’une bonne relation entre parents et enfants. Un projet pilote a vu le jour dans la région de Québec dans lequel on applique le programme Triple P.

Bâtir une relation saine avec son enfant n’est pas si facile, voilà pourquoi les conférences Triple P ont été créées.

(Photo Deposit / gosphotodesign)

Travailleuse sociale de formation, France Landry a eu l’occasion de travailler dans divers contextes, notamment auprès de parents d’adolescents. «C’est surtout lors de mon travail auprès d’eux que m’est apparue l’évidence de travailler en amont avec les parents.» Elle en est venue au constat qu’en travaillant sur les problèmes de comportement de l’enfant lorsqu’il est plus petit, il est plus facile d’éviter des troubles de comportements plus graves à l’adolescence.

Depuis plusieurs années, la travailleuse sociale, qui a travaillé à la Direction de la santé publique, avait entendu parler du programme Triple P, pour pratiques parentales positives. «Ce qu’on nous disait, c’est qu’on offre une formation aux parents pour les aider à être des meilleurs parents, pour les aider à gérer les problèmes de comportement des enfants au fur et à mesure et avoir une relation positive et harmonieuse.» C’est de cette méthode qu’elle s’inspire pour donner des trucs afin de devenir un bon parent.

Retour à la base

Même si la relation d’un parent avec son enfant est innée, ça ne veut pas dire qu’elle sera toujours harmonieuse. Pour s’assurer de développer de bonnes bases avec son enfant, on recommande d’abord des trucs tout simples, presque banals, mais qui prennent tout leur sens quand des situations de stress viennent brouiller les cartes. Parler avec son enfant, passer du temps de qualité avec lui et lui donner de l’affection sont à la base de la pyramide du programme Triple P.

Il ne suffit pas que de donner de l’amour à son enfant, encore faut-il lui montrer l’exemple. La tâche peut même devenir une activité, en plus d’apprendre à votre enfant une nouvelle habileté, vous passerez du temps de qualité avec lui. Lorsque l’enfant se comporte bien, de simples félicitations peuvent faire la différence à long terme.

Et la discipline? Même si elle est la bête noire de certains parents, elle est pour le moins nécessaire. «On ne veut pas faire de peine à notre enfant, mais ça fait partie de notre rôle de parent de mettre un cadre autour de notre enfant, qu’il se sente sécurisé et qu’il se développe à son plein potentiel.» Dans la fratrie, le plus important est d’être juste envers tous les enfants.  Pourquoi ne pas utiliser un tableau de comportement, pour établir des règles claires entre vous et votre enfant?

La coordonnatrice du programme Triple P à Québec, France Landry, nous montre les cinq paliers d’intervention auprès de son enfant.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Ce n’est pas qu’à l’enfant de travailler pour avoir une relation parent-enfant saine, l’adulte aussi peut influencer la relation. Oubliez les super moms et les super dads: en ayant des attentes réalistes face à soi et aux comportements de son enfant, on s’enlève déjà un poids sur les épaules. Il faut aussi garder en tête l’importance de ne pas s’oublier dans son rôle et de trouver du temps pour soi. Une soirée en tête-à-tête loin de la maison, ça peut faire le plus grand bien.

Le programme Triple P, c’est quoi?

Originaire de l’Université de Queensland en Australie, le programme Triple P est un outil de soutien à la parentalité. C’est le chercheur Matthew Sanders qui l’a fondé il y a une trentaine d’années. Il est implanté dans 25 pays, dont le Canada. Le Québec est la 7e province à implanter le programme, mais aussi la première à l’expérimenter par la recherche à la chaire de partenariat en prévention de la maltraitance de l’Université Laval. Pour l’instant, les services du programme Triple P, comme les conférences et les rencontres individuelles, sont disponibles dans la région de Québec, secteur Beauport, Sainte-Brigitte-de-Laval, l’île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré, ainsi qu’à Montréal dans Mercier-Est et Anjou.

Des conférences sur le programme Triple P sont toujours en cours dans les régions de Montréal et Québec. Il est possible de visiter le site Internet parentspositifs.ca pour en connaître l’horaire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *