Société
17:26 1 avril 2017 | mise à jour le: 1 avril 2017 à 17:26 temps de lecture: 3 minutes

Une mère, quatre enfants et le «Spectre de l’autisme»

Le quotidien d’Aube Labbé débute avant l’aurore et se termine après 23h, tous les jours. Elle est maman de quatre enfants aux multiples diagnostics, dont le trouble du spectre de l’autisme (TSA), et concilie cette responsabilité à ses propres difficultés; elle est également autiste.

Afin de donner un encadrement éducatif auprès de ses deux plus jeunes enfants, la mère de famille enseigne à la maison.

Depositphotos

Aube Labbé a pour mission d’informer et d’accompagner les familles nouvellement arrivées dans le milieu de l’autisme qui se sentent parfois démunis lors qu’elles doivent faire face au diagnostic d’un enfant ou d’un proche.

Photo gracieuseté

C’est à 40 ans que Mme Labbé a eu un diagnostic d’autisme de type Asperger, peu après avoir reçu celui de ses enfants. «Apprendre ma condition m’a apporté une vague de soulagement, ça m’a permis de mieux comprendre mes enfants, et de me pardonner certaines choses du passé», a-t-elle exprimé.

Afin de donner un encadrement éducatif auprès de ses deux plus jeunes enfants, la mère de famille enseigne à la maison. Ses enfants doivent être accompagnés en tout temps afin de répondre à leurs besoins individuels, leur routine, leurs différences. Sa fille de 7 ans a un TSA «modéré sévère» et est autonome à 25%. Elle s’exprime comme un enfant de 3 ans, ne peut écrire avec un crayon, mais excelle avec les appareils électroniques, comme les tablettes. Son fils de 9 ans est affecté par un TSA de niveau 1, un TDAH et l’épilepsie. Il a une ouïe très développée et un simple bruit peut le faire sursauter, l’angoisser. Il n’apprécie ni les insectes ni la lumière trop claire. Le jeune homme est autonome à 45%.

Ses deux autres enfants sont entièrement autonomes, et mènent une vie normale. Sa fille de 24 ans a un travail, un conjoint, et envisage d’avoir un enfant. Son fils de 17 ans est étudiant au cégep.

Aube Labbé confie qu’elle ne serait pas la même sans l’appui et la présence de son conjoint, Robin. Il lui permet de «libérer la soupape», dit-elle.

Depuis plusieurs années, elle est active dans les médias sociaux comme blogueuse et rédactrice. Sur sa plateforme spectredelautisme.com, on retrouve des renseignements, des outils, du matériel adapté et une aide de première ligne aux familles touchées par l’autisme. Entourée de plusieurs partenaires, d’experts, et de collaborateurs, elle mentionne que son site a plus de 16 000 abonnés et est visité 35 000 fois par mois.

Lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, demain, Aube Labbé profitera de ce moment en famille, car pour elle, cette «sensibilisation» est quotidienne.

À LIRE ÉGALEMENT: L’autisme vu de «l’intérieur»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *