Société
17:30 26 juin 2017 | mise à jour le: 26 juin 2017 à 17:30 temps de lecture: 3 minutes

Moisson Québec élargit sa récolte de denrées en supermarché

ENTRAIDE. Devant le succès au-delà des attentes du projet pilote mené dans le cadre du programme de récupération en supermarché (PRS), la banque alimentaire régionale Moisson Québec reçoit un appui gouvernemental pour accroître la récolte de denrées et, du même coup, réduire le gaspillage.

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, la directrice de Moisson Québec, Élaine Côté, le ministre de l’Emploi responsable de la région de Québec, François Blais, et le porte-parole du c.a. de Moisson Québec, André Girard, saluent l’accroissement de la récupération en supermarché.

(Photo TC Media – François Cattapan)

L’aide financière consentie par Recyc-Québec pour élargir le PRS atteint 350 000$. Elle permettra de déployer l’initiative caritative à près de 40 supermarchés de la région, incluant les sept déjà engagés dans le projet pilote amorcé en 2016.

L’expansion du PRS a occasionné la gestion d’un important défi logistique pour la directrice générale de Moisson Québec, Élaine Côté, et son équipe.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Avec cet apport accru de stocks en fin de vie, mais toujours propres à la consommation, Moisson Québec se voit confronté à un défi logistique. La directrice générale de l’organisme, Élaine Côté, confie que cette expansion rapide a obligé une certaine réorganisation des opérations.

Ainsi, en plus de son comptoir alimentaire établi sur la rue Hertz, l’organisme profite désormais d’un nouvel entrepôt réfrigéré sur la rue Kepler. L’ajout de cette installation est entièrement consacré à la récolte des denrées offertes gratuitement par les supermarchés participant au PRS.

«Le but, ce n’est pas de rejoindre plus de gens, mais d’offrir davantage de qualité et de variété aux bénéficiaires de la banque alimentaire. N’oublions pas que chaque dollar sauvé représente plus de 10$ en retombées, une équation qui grimpera à 18$ avec l’élargissement de la récupération en supermarché», ont insisté la directrice Élaine Côté et le membre du c.a. de Moisson Québec André Girard.

Déploiement optimal

La gestion des surplus de nourriture provenant des supermarchés a nécessité l’ouverture d’un nouvel entrepôt réfrigéré.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Grâce à la contribution de Recyc-Québec, le déploiement optimal du PRS dans la région permettra de récupérer quelque 835 000 kilogrammes de denrées par an. La valeur marchande équivaut à près de 6M$ en produits comestibles. Cet apport provenant des supermarchés s’ajoutera au 2,7 millions de kilos de denrées que redistribue déjà Moisson Québec dans les 128 organismes locaux offrant de l’aide alimentaire.

Présents lors de l’annonce, les ministres provinciaux François Blais et Sébastien Proulx se sont réjouis des retombées positives du projet. Ils y voient «un moyen d’améliorer l’approvisionnement, afin de lutter plus efficacement contre l’insécurité alimentaire qui touche, chaque mois, plus de 38 000 ménages dans le besoin».

Objectifs du PRS

40 supermarchés participants d’ici mars 2018

21 000 kg de nourriture récupérés par magasin

6M$ équivalent en valeur marchande

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *