Société
23:54 28 juin 2017 | mise à jour le: 28 juin 2017 à 23:54 Temps de lecture: 4 minutes

Photos: Les Passages insolites font leur retour au Vieux-Port

ART. Les œuvres temporaires des Passages insolites seront ouvertes au public dès jeudi. Pour cette quatrième édition, les passants pourront découvrir neuf installations liées à l’air au Vieux-Port de Québec.

L’intérieur du Cube spatial.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Quand les avions en papier ne partent plus au vent.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Le vernissage public aura lieu à 19h, jeudi. «Encore une fois, ce sera de la surprise, de l’inédit, du magnifique, du féérique! J’invite les gens à venir faire le parcours, découvrir toutes les œuvres et télécharger la carte sur notre site web pour faciliter leur visite», s’est enthousiasmé le directeur artistique des Passages insolites, Vincent Roy.

Cube spatial.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Nouveauté cette année, une application mobile sur le parcours est aussi disponible. M. Roy fait remarquer que des bornes relatant la démarche des artistes sont également installées au pied des œuvres.

Passage migratoire #2.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Comme à l’habitude, le répertoire insolite n’est pas regroupé sous un thème particulier. «Chaque année, on dit non parce qu’on trouve que le passage et l’insolite, c’est déjà un thème assez fort. Mais lorsqu’on choisit les œuvres qui vont faire le parcours, on se rend compte qu’il y a un fil conducteur, et cette année, c’est l’aérien», a-t-il expliqué.

Sortir le ballon.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Il est vrai que l’on peut sentir l’air dans plusieurs œuvres tout au long du parcours. Les Ordures célestes présentent des conteneurs à déchet, à l’envers et troués, où lorsque l’on circule en dessous, on aperçoit un ciel scintillant et étoilé. Quand les avions en papier ne partent plus au vent nous apparaît comme si cette énorme représentation avait plané à partir de la colline pour s’échouer au Vieux-Port. Et l’œuvre TTTourner est un arbre qui tourne sur lui-même.

L’imposteur présente une fausse sortie à son extrémité.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Deux œuvres ne seront toutefois pas prêtes à être visitées jeudi. 10 à l’échelle de Beaufort, de l’artiste Carole Baillargeon, a été réalisée en collaboration avec RDV 2017 et sera donc inaugurée le 19 juillet. Une rencontre cocréative a par ailleurs été mise à l’horaire entre EXMURO et FAV, un collectif d’architecte rattaché à l’Atelier Vecteur de Montpellier. Ils auront une semaine pour échanger, concevoir et installer leur création entre le 70 et le 74 rue Saint-Paul. L’œuvre ne sera visible que du 16 au 26 septembre.

Ordures célestes.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

Un plus pour Québec

Présente pour la visite de presse, la conseillère Julie Lemieux, responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire, estime que le fait que Québec soit couverte de prix à l’international n’est pas étranger aux efforts faits dans les dernières années pour dynamiser le secteur, ce qui inclut les Passages insolites.

Quelques artistes entourent le directeur artistique Vincent Roy et la conseillère Julie Lemieux.

(Photo TC Media – Mathieu Galarneau)

«Les Passages insolites sont rendus une signature pour la ville de Québec. C’est assez osé, assez audacieux comme geste à l’origine de marier le patrimoine du Vieux-Port à des œuvres d’art contemporaines. On sent que Québec se démarque avec ce projet. Je crois que c’est une des raisons pourquoi on a gagné le Leading Cultural City Award devant Los Angeles et Lyon.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *