Société
20:00 19 novembre 2017 | mise à jour le: 19 novembre 2017 à 20:00 temps de lecture: 5 minutes

Des bouquets de fleurs pour symboliser les droits de la jeunesse

FAMILLE. La Mobilisation des organismes porteurs des droits de l’enfant a culminé, dimanche après-midi, au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), par la remise à des politiciens de fleurs dessinées illustrant des bouquets de droits de la jeunesse. Ce grand rassemblement se tenait à l’occasion de la fin de la Semaine dédiée à cette cause du 12 au 20 novembre.

Rassemblement populaire pour les droits de l’enfant au MNBAQ.

(Photo TC Media – François Cattapan)

L’activité s’est déroulée en présence d’élues, dont la députée de Taschereau et porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région de la Capitale, Agnès Maltais, la députée de Louis-Hébert et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de famille, Geneviève Guilbault, et la conseillère municipale du district Saint-Louis-Sillery, membre du Comité exécutif à la Ville de Québec et responsable du développement social, des communautés culturelles et de l’habitation sociale, Émilie Villeneuve.

La porte-parole jeune, Émilie Côté-Daigle, côtoyait les députées Agnès Maltais (Taschereau) et Genviève Guilbault (Louis-Hébert).

(Photo TC Media – François Cattapan)

La porte-parole jeune de l’événement, Émilie Côté-Daigle, les ambassadeurs de la Semaine des droits de l’enfant, les organismes porteurs et les enfants ont tous déposé des fleurs dans la salle du rassemblement. L’intention était double, créer une oeuvre artistique spontanée et remettre symboliquement des bouquets de droits de l’enfant aux élues présentes.

«Aujourd’hui, les organismes porteurs et les enfants se sont donnés rendez-vous afin de réitérer tous ensemblenotre volonté de continuer à défendre et à promouvoir les droits de l’enfant. Plus de 25 ans après l’adoptionde la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations Unies, la situation des droits de l’enfant est encore préoccupante à plusieurs endroits dans le monde. Rien n’est jamais acquis, même ici, et nous devons continuerd’être vigilants et d’en faire la promotion», a déclaré Émilie Côté-Daigle, jeune porte-parole de la Mobilisation.

Dans le cadre de la Semaine des droits de l’enfant, des enfants ont fabriqué des fleurs qui représentent les différentsdroits de l’enfant édictés dans la Convention. La Mobilisation rappelle l’importance de défendre et de promouvoir auquotidien les droits de l’enfant. «En lien avec la thématique Un bouquet de droits, nous avons invité les organismes porteurs et les enfants présents à déposer symboliquement leurs bouquets de droits et à en remettre aux éluesprésentes afin qu’à leur tour, elles puissent agir comme ambassadrices des droits de l’enfant auprès de leurscollègues élus aux différents paliers de gouvernement», a t-elle poursuivi.

Petits et grands ont dessiné des fleurs rassemblées ensuite pour illustrer des bouquets de droits de l’enfant.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Par ailleurs, l’organisme d’entraide à l’enfance Le Pignon Bleu a profité de l’occasion pour souligner son 25e anniversaire de fondation. Les célébrations ont été notamment marquées par la présentatopm du documentaire Paroles d’enfants, qui a été suivi par une discussion avec la réalisatrice Isabelle De Blois.

Précisons que depuis 2009, près d’une soixantaine d’organismes de la région de Québec se mobilisent en faveur du respect des principes fondamentaux de la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations Unies. Ces organismes portent au quotidien les droits de l’enfant et soulignent la Journée internationaledes droits de l’enfant le 20 novembre. Il s’agit là d’une occasion de promouvoir les droits fondamentaux de l’enfant, de reconnaitre le travail des organisations qui se dévouent à l’application concrète de laConvention et d’affirmer l’importance des enfants et des familles de la région et de la défense de leurs droits.

À propos de la Semaine des droits de l’enfant: https://ensemblepourlesenfants.wordpress.com

Prélude à la Grande semaine des tout-petits

Parallèlement, dans le cadre du lancement de la Grande semaine des tout-petits, le gouvernement du Québec a tenu à souligner l’apport exceptionnel des différents acteurs engagés en faveur des milliers d’enfants du Québec. Le ministre de la Famille, Luc Fortin, et le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, en profitent pour rappeler l’importance d’agir tôt dans le but de favoriser le développement global des enfants et leur réussite éducative. À cet effet, ils saluent l’importante contribution des parents, des familles, des services de garde éducatifs à l’enfance, des organismes communautaires ainsi que de tous les intervenants du milieu scolaire.

La Grande semaine des tout-petits se déroule du 19 au 25 novembre 2017. Elle invite à la mobilisation nationale, régionale et locale autour de la petite enfance pour que cette dernière devienne une priorité de la société québécoise. Elle se veut un moment privilégié de susciter le dialogue sur le bien-être et le développement des tout-petits puisqu’elle met en lumière des actions porteuses et sensibilise l’ensemble de la société, dont les acteurs des milieux municipal, économique et politique.

À propos de la Grande semaine des tout-petits: http://grandesemaine.com

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *