Politique
15:16 4 juin 2018

Martine Ouellet démissionne de son poste de chef du Bloc québécois

Martine Ouellet a annoncé lundi qu’elle démissionnera de son poste de chef du Bloc québécois, le 11 juin, au lendemain du dévoilement du vote qui ne lui a accordé que 32 pour cent d’appuis chez les membres du Bloc qui ont voté.

Martine Ouellet

CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

«Je suis venue au Bloc québécois pour une cause», a-t-elle dit lors de sa conférence de presse dans les bureaux du Bloc à Montréal.

«L’appui au Bloc québécois sous ma gouverne est monté jusqu’à 30 pour cent dans les sondages», a-t-elle affirmé, se disant fière du travail qu’elle a accompli.

Les yeux rougis, elle était notamment entourée de députés qui lui sont restés fidèles et du vice-président du parti, Gilbert Paquette.

Elle a blâmé spécifiquement Mario Beaulieu, le président du parti, pour avoir «viré sa veste de bord » après être allé la chercher pour devenir chef du Bloc. Elle lui a reproché d’avoir mené une campagne de dénigrement et agressive contre elle.

Elle s’en est aussi prise à l’ancien chef Gilles Duceppe, lui reprochant de «continuer à s’acharner» et de chercher à renverser les décisions démocratiques des membres.

Lia Lévesque, La Presse canadienne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *