Politique
18:46 3 novembre 2016 | mise à jour le: 3 novembre 2016 à 18:46 temps de lecture: 4 minutes

Le SRB doit être la priorité selon Jean-François Lisée

POLITIQUE. Sans mettre de côté l’idée d’un 3e lien entre les rives sud et nord, le nouveau chef du Parti Québécois (PQ) est d’avis que le service rapide par bus (SRB) doit être la priorité à Québec.

Jean-François Lisée était l’invité ce jeudi du maire de Québec, Régis Labeaume, avec qui il a discuté de politique, mais aussi de projets régionaux.

Parlant d’une «grande convergence de vue entre les positions du maire et celles que défend son parti, le nouveau chef du PQ s’est dit favorable au projet de loi visant à accorder un statut de capitale nationale à la Ville de Québec. «Nous pensons aussi que le SRB, c’est la priorité», a-t-il enchaîné, en plaidant qu’il sera plus juste d’évaluer les impacts du service rapide par bus sur la congestion avant de mettre de l’avant le projet «multimilliardaire» du 3e lien. «On n’a pas à choisir entre le SRB et le 3e lien», a-t-il commenté.

Le principal problème dans le dossier de la congestion selon M. Lisée n’est pas l’absence de solutions, mais bien de «leadership politique à Québec». «Six ministres des transports en cinq ans, ce n’est évidemment pas optimal». Comme chef de l’opposition officielle, il s’est ainsi engagé auprès du maire Labeaume pour que le dossier soit considéré à juste titre.

Au sujet du projet de loi sur le statut de capitale nationale, M. Lisée s’est néanmoins rallié à la position des Libéraux qui veulent exclure la question des référendums du projet de loi, en faisant valoir que le sujet relève davantage de démocratie que de pouvoirs municipaux.

Regagner des appuis à Québec

Jean-François Lisée a par ailleurs mentionné avoir requis les conseils du maire Labeaume sur la façon de regagner l’électorat de la région, dont la députée Agnès Maltais est la seule représentante au sein du PQ.

Le chef a dit en retenir de «diversifier ses contacts sur le territoire de Québec», ce qui se traduira dans les prochaines semaines par des rencontres sur le terrain.

Labeaume donne ses conseils

En point de presse plus tard en après-midi, le maire Labeaume n’a pas voulu s’épandre sur les sujets abordés lors de la rencontre, soulignant qu’il était satisfait d’avoir pu livrer des conseils au chef péquiste. «Ça m’a fait plaisir de lui donner des conseils, mais je ne suis pas dans son parti. Quand un chef vient me voir, il me dit : “qu’est-ce qui ne va pas?” Le conseil, c’était de donner un diagnostic de qu’est-ce qui ne va pas, et je me suis permis de le faire. Évidemment, je ne vous dirai pas ce que je lui ai dit», a-t-il d’abord exprimé.

Le maire de Québec a tout de même suggéré aux péquistes de s’intéresser à des sujets locaux au-delà du centre-ville. «Agnès Maltais porte ses dossiers et elle le fait très bien. Mais la Ville de Québec, ce n’est pas juste la Haute-Ville. Il était d’accord parce que visiblement, ils n’ont pas eu de succès depuis très longtemps», a-t-il souligné.

Invité à commenter la position de M. Lisée sur les enjeux de transport de la capitale, le maire Labeaume s’est réjoui de l’appui au Service rapide par bus (SRB), même si le chef péquiste est demeuré tiède face au projet de troisième lien. «Le point central, c’est le SRB, et là-dessus, il va nous appuyer. Bravo!»

Avec la collaboration de Mathieu Galarneau

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *