Politique
20:17 29 mai 2017 | mise à jour le: 29 mai 2017 à 20:17 temps de lecture: 2 minutes

Guérette : le projet de loi 122 sera un recul

POLITIQUE. Alors que des maires de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) demandent au gouvernement d’adopter rapidement le projet de loi sur les gouvernements de proximité, la chef de l’opposition Anne Guérette soutient qu’il s’agirait d’un recul pour la démocratie municipale.

Pour déloger l’actuel maire Régis Labeaume, Anne Guérette mise sur l’écoute et la démocratie participative pour offrir un nouveau modèle de gestion. (Photo TC Media – François Cattapan)

Ce projet de loi comprend l’abolition des référendums, un processus qui permet aux citoyens de s’exprimer plus qu’une fois aux quatre ans, juge la chef de Démocratie Québec.

«Abolir le droit aux référendums, c’est renier un principe de base en démocratie municipale. Il serait déplorable d’éliminer le seul pouvoir à la disposition des citoyens pour renverser une décision entre deux élections», indique par communiqué Anne Guérette.

Démocratie Québec rappelle qu’au cours des 15 dernières années à Québec, seulement cinq projets se sont rendus à l’étape référendaire. Mme Guérette souhaite plutôt que le projet de loi 122 permette de moderniser le processus référendaire.

Elle ajoute que les 25 conseils de quartier de la capitale ont souhaité le maintien des référendums. «Encore une fois, on constate un manque flagrant d’écoute de la part du maire de Québec.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *