Politique
19:57 21 février 2017 | mise à jour le: 21 février 2017 à 19:57 temps de lecture: 3 minutes

Labeaume content du travail du ministre Blais

TRANSPORT. Le maire de Québec Régis Labeaume a exprimé mardi avant-midi sa reconnaissance face à François Blais pour son implication dans le dossier de l’autoroute Laurentienne, une affirmation qui détonne de son discours habituel sur le ministre.

Le ministre François Blais et le maire de Québec Régis Labeaume.

(Photo TC Media – Archives)

On avait l’habitude d’entendre le maire Régis Labeaume demander le retour de Sam Hamad comme ministre responsable de la Capitale nationale. À quelques reprises en 2016, le maire avait exprimé ce souhait, allant même jusqu’à assurer en juin dernier que «tout le monde souhait[ait] le retour de Sam Hamad».

Or, cette fois-ci, c’est plutôt des fleurs que Régis Labeaume avait à envoyer à François Blais pour son implication dans le dossier de l’élargissement de l’autoroute Laurentienne. «Je veux dire, si vous me le permettez, que François Blais a été un allié là-dedans, a assuré M. Labeaume. Je n’étais pas le seul à penser ça. François a appuyé la Ville de Québec depuis [le début] sans être porte-à-faux avec ses collègues. Il a appuyé la Ville totalement là-dedans et je le remercie.»

Le maire de Québec est revenu sur les raisons qui avaient provoqué son hésitation à participer à la conférence de presse de lundi. «Que le gouvernement veuille annoncer l’agrandissement de la section nord de l’autoroute Laurentienne, il n’y avait pas de souci, mais on ne voulait pas s’y associer parce que, pour nous, ça n’avait pas de sens si on ne faisait pas le sud», a-t-il expliqué.

Le maire Labeaume a rappelé qu’il tient à ce que l’élargissement de l’autoroute Laurentienne se fasse également au sud de l’autoroute Félix-Leclerc. «Pour nous, et je pense que François partage cette idée-là, ça n’a pas de sens s’il n’y avait pas d’élargissement au sud, parce que ce bout-là [au nord] ne fait qu’amener les gens plus rapidement dans le bouchon qui se concentre à la hauteur de Félix-Leclerc.»

De nombreuses décisions se sont tenues tout au long de la fin de semaine entre Régis Labeaume et François Blais, et même jusqu’en avant-midi lundi, pour convenir de ce qui adviendra de la portion sud de l’autoroute Laurentienne. «On a tous conclu qu’il fallait s’assurer que très rapidement, l’échéancier de l’élargissement au sud sorte», a expliqué le maire.

Avec les propos recueillies par Monica Lalancette

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *