Politique
18:12 3 avril 2017 | mise à jour le: 3 avril 2017 à 18:12 temps de lecture: 3 minutes

Québec, on bouge!: une nouvelle politique provinciale pour augmenter l’activité physique

SANTÉ. Le gouvernement provincial a dévoilé sa nouvelle politique de l’activité physique, du sport et du loisir, un investissement de 64M$, pour les trois prochaines années, afin «d’augmenter d’au moins 10% de la proportion de la population qui fait des activités physiques pendant ses temps libres, et de 20% chez les jeunes de 6 à 17 ans». Pierre Lavoie était également au Stade Telus de l’Université Laval afin d’annoncer sa participation au projet.

Le gouvernement provincial a dévoilé Au Québec, on bouge!

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Quatre aspects forment cette politique qui aura pour but de faire augmenter le nombre de Québécois qui bougent dans leur quotidien: l’accessibilité, la qualité et l’expérience, la promotion, ainsi que le leadership et la concertation. «Nous avons une vision, nous avons un plan et nous avons les ressources pour faire bouger tout le Québec», a déclaré le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx.

M. Proulx a résumé la politique en quatre grandes actions:

– La mise sur pied d’un nouveau projet dans les services de garde éducatifs à l’enfance: Tournée du «mini-cube énergie»

– L’élaboration d’un nouveau projet dans les écoles pour faire bouger les élèves du primaire 60 minutes par jour

– La création d’un programme d’appariement des dons privés «Placement Loisirs» et bonification du financement dans le programme Placements Sports

– Un réinvestissement dans les installations sportives et récréatives du Québec

Pierre Lavoie se joint à l’aventure

Bien connu depuis quelques années pour faire bouger les Québécois, en particulier les jeunes, grâce à ses Cubes d’énergie, Pierre Lavoie a affirmé partager l’enthousiasme du ministre Proulx. «On va atteindre ces objectifs, mais seulement si tout le monde s’y met. Ce n’est pas au gouvernement de tout faire le travail. Tout le monde doit y participer. La responsabilité revient à tous les Québécois, qui doivent se demander ce qu’ils peuvent faire.»

Ce dernier collaborera à la politique provinciale afin de rendre possible «une mesure visant à faire bouger les élèves du primaire 60 minutes par jour». «C’est sur une base volontaire. Les écoles qui lèveront la main recevront du financement et de l’équipement pour une activité parascolaire. On va supporter l’école, pour qu’elle puisse atteindre une heure par jour avec chaque élève», a expliqué Pierre Lavoie.

Les écoles qui souhaitent se joindre au programme Force 4 (60 minutes d’activité physique par jour) peuvent le faire dès maintenant, en ligne, jusqu’à ce qu’un total de 450 écoles soit atteint pour la première année.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *