Politique
07:40 30 janvier 2017 | mise à jour le: 30 janvier 2017 à 07:40 Temps de lecture: 4 minutes

Couillard : «C’est un attentat terroriste»

TRAGÉDIE. Le premier ministre du Québec a tenu à apporter tout son soutien à la communauté musulmane de la capitale après qu’un attentat terroriste ait fait six victimes quelques heures auparavant.

Régis Labeaume, Philippe Couillard et Martin Coiteux.

TC Media – Mathieu Galarneau

Flanqué du ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux et du maire de Québec Régis Labeaume, M. Couillard a qualifié les gestes d’acte de terrorisme. «Ça me semble être une évidence : il s’agit d’une communauté qui a été visée par acte de violence.»

M. Couillard a confirmé qu’il serait aux rassemblements de solidarité prévus lundi. «On va être tout le monde ensemble, quelle que soit le pallier de gouvernement, quelle que soit la couleur politique», a-t-il déclaré. M. Couillard s’est également entretenu avec le premier ministre Justin Trudeau et le chef de l’opposition officielle Jean-François Lisée.

Le premier ministre a aussi assuré que sa priorité était la sécurité du public. Déjà à 22h, deux heures après l’attentat, les policiers ont été regroupés sous la gestion policière intégrée contre le terrorisme. «Les policiers du SPVQ, du SPVM, de la SQ et de la GRC travaillent ensemble. Les forces policières sont déployées et ce de façon très intense», a tenu à préciser Philippe Couillard, appelant la population à la solidarité et à l’unité. «On n’appréhende pas d’autres gestes comme celui-là, mais on doit être préparé à toute éventualité.»

«À nos compatriotes de confession musulmane : nous sommes avec vous. Vous êtes chez vous. Nous sommes tous des Québécois», a-t-il adressé aux membres de la communauté.

«Je veux dire aux membres de la communauté musulmane, nos voisins, qu’ils peuvent compter sur notre soutien et notre solidarité», a renchéri le maire de Québec, Régis Labeaume, remerciant les policiers, les employés des hôpitaux et de la Ville pour leur travail depuis les événements.

Le maire Labeaume rencontrera d’ailleurs les leaders de la communauté afin de connaître leurs besoins. «On va leur demander comment ils se sentent et ce qu’ils désirent», a-t-il informé, rappelant la vigie qui aura lieu à l’ancienne église Notre-Dame-de-Foy.

«Dès les premières minutes, le Service de police de la Ville de Québec est intervenu avec une très grande efficacité et j’aimerais les remercier et les féliciter», a livré le ministre Coiteux, rappelant que la scène de crime sera analysée au cours des prochaines heures.

À savoir si l’acte a été motivé par l’arrivée d’un vent de xénophobie avec les politiques véhiculées par le président américain Donald Trump, comme véhiculé par le député de Québec solidaire Amir Khadir, le premier ministre Couillard a préféré attendre tous les faits avant de juger. «Tant que je n’aurai pas les faits des noms et de la motivation des individus, il m’apparaît hasardeux d’évoquer ce genre de scénario.»

Le premier ministre a réitéré son désir de combiner la sécurité des individus et l’État de droit dans la société québécoise. «Il y a des activités de renseignement qui sont faites. Le grand défi, pour une société de droit comme la nôtre, c’est d’unir ces activités de surveillance et de renseignement avec le maintien des droits des gens. C’est un équilibre que les sociétés démocratiques sont seules à devoir assumer.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *