Économie
12:27 6 juillet 2018

Première moitié de 2018 favorable à l’emploi à Québec

STATISTIQUES. La région de Québec a dénombré 460 200 emplois au deuxième trimestre de 2018, soit 2800 de plus qu’aux trois premiers mois de l’année. Malgré le ralentissement de l’emploi observé au mois de juin, la Capitale a enregistré un excellent début d’année.

État du marché de l’emploi dans les principaux centres urbains du pays.

(Tableau gracieuseté – QI)

À cet effet, 8000 emplois ont été créés au premier semestre de 2018, contrastant avec les pertes d’emplois observés au cours des six premiers mois de 2016 et de 2017. Quant au taux de chômage, il demeure faible à 3,8%, une légère hausse par rapport au 3,6% inscrit au premier trimestre de 2018. Cette hausse est liée à la croissance de la population active. La région maintient tout de même son 2e rang au Canada derrière Peterborough (2,7%) au chapitre du chômage.

La croissance de la population active de 9600 personnes, observée depuis janvier, laisse présager que l’embauche pourrait se poursuivre d’ici la fin de l’année. Cette croissance du bassin de travailleurs devrait permettre aux entreprises de pourvoir des postes vacants et d’assurer leur expansion.

«Cette situation est attribuable, entre autres, à une adhésion au marché du travail marquée des 15 à 24 ans et des 55 ans et plus. Somme toute, la rareté de main-d’œuvre persiste dans la région et ces groupes d’âge pourraient faire partie de la solution. Cette avenue semble viable puisque leurs taux d’emploi respectifs sont relativement bas, 70,7% et 35,9% en juin, comparativement au taux de 90,5% des 25 à 54 ans», explique Émile Émond, économiste pour Québec International.

Besoin de main-d’œuvre

Depuis le début de l’année, la plupart des secteurs de l’économie ont intensifié leurs besoins de main-d’œuvre dans la région. Les secteurs des services financiers, de l’assurance, de l’immobilier ainsi que celui de l’enseignement accaparent la part du lion. D’autres secteurs, tels que l’administration publique et les services d’information, de culture et de loisirs ont contribué dans une moindre mesure à ce bilan positif.

Du côté du secteur manufacturier, on observe peu de mouvement. Quant à la construction et aux services professionnels, scientifiques et techniques, ils ont jusqu’à maintenant un bilan légèrement négatif.

Faits saillants

-Au deuxième trimestre de 2018, la région de Québec a enregistré 460 200 emplois, une hausse de 2800 par rapport au premier trimestre.

-L’excellente première moitié de l’année 2018 affiche un gain de 8000 emplois, contrastant avec les pertes d’emplois des six premiers mois de 2017.

-Entre les mois de mai et de juin, la région a observé une perte de 2800 emplois, soit une première diminution mensuelle après 10 mois consécutifs de croissance.

-Le taux de chômage est demeuré faible à 3,8%, une légère hausse par rapport au 3,6% inscrit au premier trimestre.

-Quant au Québec, 6500 emplois ont été perdus ce mois-ci et le taux de chômage a légèrement augmenté pour atteindre 5,4%.

(Source: Québec International)

Quebec Redaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette