Économie
10:30 16 juillet 2018

Meilleur 2e trimestre en six ans dans la région de Québec

STATISTIQUES. Avec quelque 2084 transactions conclues au 2e trimestre 2018, la Chambre immobilière de Québec (CIQ) estime que la région de la Capitale vient de connaître son meilleur printemps depuis 2012. La hausse est de l’ordre de 6% par rapport à la même période l’an dernier.

Coup d’oeil aux statistiques du marché de la revente résidentielle dans la région de Québec.

(Tableau gracieuseté – FCIQ)

«Après deux trimestres marqués par la stabilité, les ventes ont finalement rebondi au cours de la période d’avril à juin 2018, note Martine Bélanger, directrice générale de la CIQ et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. Il s’agit d’un sommet d’activité en six ans pour cette période de l’année.»

D’après les données compilées par la CIQ, chacune des trois principales catégories de propriétés a vu son nombre de transactions augmenter par rapport à la même période un an plus tôt. L’unifamiliale a enregistré une croissance de 6% (1 452 ventes), tandis que la copropriété (469 ventes) et le plex (162 ventes) ont connu des augmentations respectives de 7% et de 12%.

Sur le plan géographique, 1454 propriétés résidentielles ont changé de mains dans l’agglomération de Québec (+7%), 275 dans la périphérie Nord (+1 %) et 355 sur la Rive-Sud (+7%).

État du marché immobilier dans la région de la Capitale.

(Tableau gracieuseté – FCIQ)

Il ressort également qu’à l’échelle de la région de Québec, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à plus de 260 000$, soit une légère hausse de 1% par rapport à la même période un an plus tôt. Il s’agit d’une cinquième hausse trimestrielle consécutive à ce chapitre.

Par ailleurs, le prix médian des copropriétés (190 000$) est quant à lui demeuré inchangé, tandis que celui des petits immeubles locatifs de deux à cinq logements (291 250$) a connu la plus forte augmentation, à +4%.

Enfin, le nombre de propriétés à vendre sur le système Centris des courtiers immobiliers a légèrement augmenté au deuxième trimestre de 2018 (+2%), avec en moyenne 7 826 inscriptions en vigueur d’avril à juin. Seul le plex a affiché une progression plus marquée des inscriptions en vigueur (+6%), alors que l’offre d’unifamiliales et de copropriétés est demeurée relativement stable (+1%).

Trimestre record au Québec

Les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec démontre que 27 037 reventes ont été réalisées d’avril à juin 2018. Il s’agit d’un record pour cette période de l’année, en hausse de 6% par rapport au 2e trimestre de 2017.

«Ceci porte à 16 le nombre de trimestres consécutifs de croissance d’activité sur le marché résidentiel provincial, souligne Paul Cardinal, directeur du service analyse du marché de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). C’est seulement la deuxième séquence du genre depuis que nous compilons les statistiques sur la revente.»

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *