Économie
19:35 26 décembre 2016

Cohue à retardement pour le «Boxing Day» à Québec

COMMERCE. De cinq choses l’une : ou bien les gens de Québec sont plus sages qu’ailleurs, ou bien ils n’ont plus d’argent au lendemain de Noël, ou bien ils sont plus fervents de cybermagasinage, ou bien ils ont craint les avertissements de pluie verglaçante, ou encore ils ont fêté fort hier et se sont majoritairement levés tard. Toujours est-il que les magasins ont été pris d’assaut tardivement, en ce lundi de grandes liquidations des Fêtes.

Un tour d’horizon réalisé à Québec par TC Media a permis de constater que les chasseurs d’aubaines ne se sont pas précipités tôt vers les centres commerciaux. Aux Galeries de la Capitale à midi, les cases de stationnement vides étaient encore très nombreuses. À l’intérieur, un peu avant l’ouverture des magasins prévue à 13h, le rare endroit où il y avait une file d’attente c’était devant le Best Buy.

Rencontrés dans le grand mail désert du méga complexe de Lebourgneuf, deux clients se sont dits surpris de voir si peu de monde. «Je pensais même être parti trop tard de chez moi. J’étais certain que le stationnement serait bondé rendu à midi», précise Jacques, un habitué de la place. «On dirait que la folie du Boxing Day est en train de passer mode. En tout cas, tant mieux, moi ça fait mon affaire de pouvoir magasiner sans me faire bousculer», ajoute Diane, en visite à Québec dans la parenté.

La situation était identique du côté de Place Fleur de Lys. Le stationnement affichait beaucoup de disponibilité encore à 12h30. La circulation se faisait un peu plus dense autour des centres commerciaux de Sainte-Foy. Pendant ce temps, au Marché du Vieux-Port, les touristes déambulaient calmement devant les kiosques et faisaient leurs emplettes sans trop se douter que l’endroit ne leur sera plus accessible d’ici quelques années.

Ça empire graduellement

Les choses se sont corsées lors d’un second passage vers 14h. Sortis de leur torpeur ou rassurés quant à la température, les consommateurs se sont rués en masse vers les grands centres commerciaux de Québec. Les files de voitures s’accumulaient sur les boulevards Lebourgneuf et Laurier, ainsi qu’aux deux extrémités de Robert-Bourassa, près des Galeries de la Capitale et de Place Sainte-Foy.

Bref, s’il n’y a pas eu de cohue appréhendée en fin de matinée, il y en aura assurément une en fin d’après-midi pour le retour à la maison. Avec le début des précipitations qui doit coïncider en même temps, la prudence sera de rigueur sur les routes.

Québec Hebdo

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette