Économie
20:09 9 décembre 2016

Une coalition «4.0» pour développer l’innovation

TECHOLOGIE. Treize leaders de l’économie et de l’innovation technologique se sont rassemblés autour de la vice-rectrice à la recherche de l’Université Laval, Sophie D’Amours, pour former la Coalition FORCE 4.0, pour soutenir davantage l’innovation et de favoriser le développement social, industriel, technologique et numérique de la région.

Le maire Régis Labeaume a fait la rencontre du robot Baxter lors du lancement de la Coalition FORCE 4.0.

TC Media – Mathieu Galarneau

La Coalition se veut une carte de visite pour les entrepreneurs ayant un projet en innovation et ayant besoin de soutien pour le réaliser. «La dynamique, c’est de dire aux gens : si vous avez un projet ambitieux structurant sur l’économie de Québec pour plusieurs années, venez-nous voir on va vous aider», a spécifié Mme D’Amours.

N’ayant aucune structure contraignante pour ses membres, Mme D’Amours croit que les succès que connaîtra la Coalition assureront sa pérennité dans le temps. «À toutes les trois semaines, les PDG des entreprises, des gens qui ont des agendas très chargés, se sont présentés en personne pour travailler sur ces questions-là. Tant qu’on va croire que notre action est pertinente, qu’elle est structurante pour la région de Québec, on va continuer», souligne Mme D’Amours, affirmant que le problème est inverse, le nombre de demandes étant en hausse depuis que la création de la Coalition est connue du milieu de l’innovation.

Pour le maire Régis Labeaume, présent lors du lancement de la Coalition, il est important de rebâtir le discours de l’innovation à Québec. «Depuis quelques années, j’essaie de le remettre de l’avant et c’est difficile. Quand t’as le discours, c’est plus facile d’amener des gros projets. Ça marque les esprits et c’est beaucoup plus facile d’aller chercher ce que tu veux», soutient-il.

Membres de la Coalition

-Alain Aubut, président et chef de la direction, Chambre de commerce et d’industrie de Québec

-Yves Bégin, vice-recteur à la recherche et aux affaires académiques, INRS,

-Lyne Bouchard, professeure agrégée et directrice de l’Observatoire en gouvernance des technologies de l’information de la Faculté des sciences de l’administration, Université Laval

-Jacques Castonguay, ambassadeur de l’innovation

-Sophie D’Amours, présidente de la Coalition FORCE 4.0

-André Darveau, doyen de la Faculté des sciences et de génie, Université Laval

-Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale, CEFRIO

-Michel Gendron, doyen de la Faculté des sciences de l’administration, Université Laval

-Denis Hardy, président-directeur général, Centre de recherche industrielle de Québec

-Natalie Quirion, présidente-directrice générale, Parc technologique du Québec métropolitain

-Jean-Yves Roy, président-directeur général, Institut national d’optique

-Louis Roy, président, Groupe Optel

-Dragan Tubic, président, Umanx

-Carl Viel, président-directeur général, Québec International

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *