Économie
12:00 16 octobre 2016

Léger repli de la revente immobilière au 3e trimestre à Québec

STATISTIQUES. Les courtiers immobiliers de la région de Québec ont complété 1279 reventes résidentielles au cours du 3e trimestre 2016, soit une diminution de 1% par rapport à la même période en 2015. Il s’agit d’un 5e trimestre consécutif de quasi-stabilité dans la Capitale.

Les données compilées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ) démontre néanmoins que certains segments de marché sont plus affectés par le ralentissement. «Les vendeurs de copropriétés doivent être patients dans la région de Québec compte tenu des conditions actuelles du marché de la revente qui laissent voir une offre excédentaire», note Martine Bélanger, directrice générale de la CIQ et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région.

Durant les trois derniers mois comptabilisés, soit de juillet à septembre, les conditions de revente se sont resserrées dans le marché immobilier de Québec. En témoigne le délai moyen de 199 jours pour une transaction dans le segment du condo.

Sur le plan provincial, la FCIQ a enregistré 16 901 reventes au cours du 3e trimestre 2016, ce qui représente une hausse de 6% par rapport à la même période l’an dernier et une 9e augmentation consécutive. Cette progression est fortement appuyée par une augmentation de 12% des reventes dans le segment de la copropriété.

«Signe que le marché s’améliore, il s’agit de la première fois en 22 trimestres que le délai de vente moyen pour l’ensemble de la province ne progresse pas. Celui-ci est resté stable à 121 jours toutes catégories de propriétés confondues», souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

Faits saillants revente à Québec

-Diminution des ventes de 1% au troisième trimestre à la suite d’augmentations de 1% et de 2% respectivement au 1er et au 2e trimestre de 2016.

-Par catégories de propriétés : diminution des ventes d’unifamiliales (-2%) et de plex (-1%), mais stabilité des ventes de copropriétés (0%).

-Poussée des ventes de 5% en Périphérie Nord (183 transactions), mais contraction de 8% sur la Rive-Sud (195 transactions) et de 1% dans l’agglomération de Québec (901 transactions).

-En moyenne, 7407 propriétés résidentielles étaient à vendre par l’entremise du système Centris des courtiers immobiliers de juillet à septembre, soit 6% de plus qu’au troisième trimestre de 2015. Il s’agit d’un 25e trimestre consécutif de hausse.

Faits saillants prix à Québec

-Le prix médian des unifamiliales est resté stable dans la région de Québec, où la moitié des maisons ont été vendues à un prix supérieur à 249 000$ au 3e trimestre 2016.

-Dans l’agglomération de Québec (0%), la Périphérie Nord (-1%) et la Rive-Sud (-1%), les prix des unifamiliales sont restés relativement stables pour se chiffrer à 250 000$, 248 000$ et 247 000$ respectivement.

-Pour la copropriété, malgré la stabilité des ventes pour ce trimestre, le prix médian a reculé légèrement de 2% pour se fixer à 190 000$ dans l’ensemble de la région.

-Les plex de 2 à 5 logements ont encore une fois tiré leur épingle du jeu en affichant une hausse de 9% de leur prix médian qui a atteint 310 000$. Il s’agit de la 3e hausse trimestrielle consécutive à ce chapitre.

Québec Hebdo

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette