Économie
15:32 30 avril 2018 | mise à jour le: 30 avril 2018 à 15:32 temps de lecture: 3 minutes

Bon début d’année à Québec pour la revente immobilière

STATISTIQUES. Avec 2066 transactions conclues au premier trimestre 2018, la région de Québec se trouve à être en avance de seulement deux ventes sur la période de janvier à mars de l’an dernier. Bien que modeste, ce résultat suffit à faire des trois premiers mois le début d’année le plus actif depuis six ans.

Le marché immobilier résidentiel a entamé l’année 2018 du bon pied.

(Photo TC Media – Archives)

D’après la compilation réalisée par la Chambre immobilière de Québec (CIQ), les reventes de résidences unifamiliales ont crû de 6%. Pour la période, on dénombre 1519 maisons détachées qui ont trouvé preneur, soit un sommet depuis 2012.

En contrepartie, les segments des copropriétés et des plex se sont repliés, avec des baisses respectives de 15% et de 6%. Entre janvier et mars, il y a eu 412 condos et 135 immeubles de deux à cinq logements qui ont changé de mains.

Sur le plan géographique, 1477 transactions résidentielles ont été réalisées dans l’agglomération de Québec, 226 dans la périphérie Nord et 363 sur la Rive-Sud. Ces chiffres représentent des hausses de 4% pour la périphérie Nord et de 1% pour l’agglomération de Québec, mais une baisse de 6% pour la Rive-Sud.

Variations des prix

Selon les observations de la CIQ, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 2% à l’échelle de la région métropolitaine. Il s’agit d’une quatrième hausse trimestrielle consécutive. Aussi, plus de la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un coût supérieur à 250 000$.

De leur côté, le prix médian des copropriétés (188 000$) est demeuré presque stable, avec une légère progression de 1%, tandis que celui des plex (285 000$) s’est replié de 6%.

Inscriptions en vigueur

Le nombre d’inscriptions en vigueur a légèrement augmenté (1%) au premier trimestre de 2018, avec en moyenne 7966 propriétés à vendre sur le système Centris des courtiers immobiliers. Il s’agit ici de la première hausse à ce chapitre en un an.

«La hausse de l’offre touche uniquement les maisons unifamiliales (4%) ainsi que les plex (4%), note Martine Bélanger, directrice générale de la CIQ. L’offre de copropriétés à vendre a continué sa tendance baissière (-3%) pour un cinquième trimestre d’affilée. Ce qui est une bonne chose étant donné que ce segment de marché avantage fortement les acheteurs.»

Coup d’œil provincial

Au Québec, 22 050 reventes ont été réalisées de janvier à mars, soit une augmentation de 3% par rapport à la même période en 2017. Il s’agit d’un 15e trimestre consécutif en hausse ainsi que du meilleur début d’année depuis 2012.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *