Économie
18:56 10 janvier 2018 | mise à jour le: 10 janvier 2018 à 18:56 temps de lecture: 3 minutes

Bilan économique historique pour Québec en 2017

STATISTIQUES. Les attentes en matière de création d’emplois étaient élevées en 2017, en raison des perspectives de croissance favorables pour l’ensemble des secteurs économiques, de même que de la bonne tenue de l’économie mondiale. La région de Québec n’a pas déçu établissant même une performance historique.

La performance du marché de l’emploi de la région de Québec a atteint un nouveau record en 2017.

(Photo TC Media – Archives)

Selon le bilan annuel dressé par Québec International, la Capitale a enregistré la création de 4300 emplois l’an dernier, atteignant un nouveau sommet de 442 800 emplois. De plus, son taux de chômage est passé sous le seuil historique de 4,4% observé en 2008, pour se chiffrer à 4,2% (4,6% en 2016), prenant ainsi le 1er rang au Canada parmi les huit principales régions métropolitaines.

Évolution du marché de l’emploi dans les principales villes du Canada.

(Tableau gracieuseté)

Des piliers économiques de la région métropolitaine de Québec ont appuyé la création d’emplois en 2017. Le secteur des services a notamment profité de la reprise de l’embauche du côté des services professionnels, scientifiques et techniques, des services financiers et d’assurances, de même que des services de transport. L’industrie de la construction a repris de la vigueur en raison du lancement de nouveaux projets résidentiels et d’infrastructures.

«De plus, note Louis Gagnon, économiste principal chez Québec International, le secteur de la fabrication a continué de s’adapter aux différentes contraintes (devises, ALÉNA, conflits géopolitiques, etc.) soutenant ainsi l’embauche et l’accroissement de son niveau de production. La contribution de l’ensemble des secteurs d’activité s’est d’ailleurs avérée favorable à l’ajout de 12 900 emplois à plein temps, comblant ainsi le repli de 8600 emplois à temps partiel.»

Perspectives encourageantes

À son avis, le dynamisme économique dont fait preuve la région de Québec constitue un élément clé pour soutenir la création d’emplois en 2018. Cependant, la faible croissance de la population active (+0,5%) et le bas taux de chômage lui font rappeller que la rareté de main-d’oeuvre finira par modérer les gains nets.

«Qui plus est, ajoute M. Gagnon, la disponibilité de travailleurs préoccupe de plus en plus l’ensemble du Québec et plusieurs autres régions métropolitaines canadiennes. La région de Québec n’est donc plus seule dans la course pour attirer des travailleurs. Cela l’oblige à intensifier ses efforts d’attraction, afin d’assurer une main-d’oeuvre suffisante pour soutenir la création et l’expansion des entreprises régionales.»

Faits saillants

– Selon l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, le taux de chômage a glissé à un creux historique de 4,2% dans la région de Québec en 2017, contre 4,6% en 2016.

– Le nombre d’emplois a, quant à lui, atteint un sommet de 442 800 grâce à la création de 4300 emplois en 2017 par rapport à l’année précédente.

– La croissance de l’emploi à Québec repose sur des bases solides puisque 12 900 emplois plein temps se sont ajoutés, comblant le repli de 8600 emplois à temps partiel.

– Le Québec a affiché son meilleur bilan des 10 dernières années avec la création de 90 200 emplois entre 2016 et 2017. Son taux de chômage a poursuivi sa descente pour atteindre 1%, son plus faible niveau observé en 40 ans.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *