Économie
11:29 20 janvier 2018 | mise à jour le: 20 janvier 2018 à 11:29 Temps de lecture: 3 minutes

Hausse de 2% des reventes résidentielles à Québec en 2017

STATISTIQUES. Les courtiers immobiliers ont constaté en 2017 un accroissement de l’activité sur le marché de la revente résidentielle dans la grande région de Québec. L’année a enregistré 6885 transactions, ce qui représente une hausse de 2% sur 2016 et une quatrième hausse quasi similaire depuis 2014.

Le marché de la revente immobilière progresse modestement depuis quatre ans dans la région de Québec.

(Photo TC Media – Archives)

Ce constat positif émane de la récente compilation des données réalisée par la Chambre immobilière de Québec (CIQ) dans son bilan annuel 2017. Il en ressort que l’ensemble des catégories de propriétés ont affiché une hausse des ventes en 2017. Cependant, c’est la copropriété qui s’est démarquée le plus avec une augmentation de 5%, comparativement à 2% pour le plex et à 1% pour l’unifamiliale.

Compilation des données régionales pour la Capitale en 2017.

(Tableau gracieuseté – FCIQ)

Sur le plan géographique, ce sont les secteurs de Sainte-Foy/Sillery (24%), de Saint-Augustin/Cap-Rouge (12%), des MRC Île d’Orléans et Côte-de-Beaupré (11%), ainsi que du Vieux Lévis (10%), qui ont connu les plus fortes croissances de reventes. En parallèle, on remarque un début de diminution des dossiers inscrits auprès des courtiers.

«L’année 2017 marque un important changement de tendance au chapitre de l’offre de propriétés à vendre. Celle-ci a diminué pour une première fois en sept ans. Ce recul largement attribuable à la copropriété (-7%) s’avère une bonne nouvelle dans la mesure où il y a un important surplus dans ce segment», indique Martine Bélanger, directrice générale de la CIQ.

Du côté du prix médian de revente des unifamiliales, on note une stabilité relative avec un faible gain de 1% pour une quatrième année consécutive. Par ailleurs, on constate que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 250 000$. Pour ce qui est du prix médian des copropriétés, il a diminué (-1%) pour s’établir à 188 000$.

Record provincial

Dans son rapport annuel, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) dénombre 82 639 reventes en 2017, soit une hausse de 6% par rapport à 2016. Il s’agissait d’une troisième augmentation consécutive et d’un nouveau record provincial, alors que le précédent sommet de 80 647 transactions remontait à 2007.

«Qui plus est, l’année 2017 s’est terminée sur une bonne note, avec 17 804 transactions conclues au 4e trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 8% de plus qu’à la même période en 2016», souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *