Économie
22:59 28 février 2017 | mise à jour le: 28 février 2017 à 22:59 temps de lecture: 3 minutes

Cinq entreprises de Québec financées par le gouvernement canadien

INNOVATION. Une entreprise qui a conçu de l’équipement de pointe pour inspecter des surfaces dans le domaine du nucléaire et de la production d’énergie a partagé avec quatre autres entreprise des investissements de plus de 1,7M$ de la part du gouvernement du Canada, une aide financière qui pourrait créer jusqu’à 38 emplois dans la région.

Le ministre Navdeep Bains et le président d’Eddyfi, Martin Thériault.

(Photo TC Media – Archives)

C’est dans les bureaux d’Eddyfi NDT inc, une entreprise de Québec spécialisée dans la conception d’instrument d’inspection pour essais non destructifs, que s’est tenu l’annonce d’un financement de plus de 1,7M$ du Programme de développement économique du Québec (PDEQ) du gouvernement canadien. Malgré l’importante croissance que l’entreprise a connue depuis sa création en 2009, peu de gens connaissent leur travail dans leur lieu d’origine.

«Généralement, il n’y a pas grand monde du Canada qui nous visite chez Eddyfi, explique le président et chef de direction de l’entreprise, Martin Thériault. Il y a peu de monde qui parle de nous, c’est comme si personne ne nous connaissait.»

C’est que l’entreprise est surtout active à l’étranger. La technologie qu’elle a conçue sert à l’inspection d’équipement de pointe, comme dans le domaine nucléaire par exemple. Un peu à l’image d’un médecin qui ausculte son patient, les appareils d’Eddyfi vont s’assurer de l’état d’une composante d’un équipement de sans percer aucune paroi. «On fait à peu près 95% de notre chiffre d’affaires à l’exportation», rapporte M. Thériault.

D’abord avec une équipe de seulement cinq personnes, Eddyfi compte désormais 200 employés dans six régions à travers le monde. «Depuis le début, on a eu un support de Développement économique Canada (DEC)», souligne le président. Avec le 700 000$ remboursable remis par le gouvernement canadien, l’entreprise compte faire l’acquisition d’un centre d’usinage 5 axes pour des équipements de machinage de précision. Eddyfi investira aussi dans la commercialisation de ses nouveaux produits et dans le développement de nouveaux marchés.

Une annonce prisée

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, a pu tester lui-même les produits d’Eddyfi lors de l’annonce de financement. Il était accompagné du ministre de la Famille Jean-Yves Duclos et du député de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

Quatre autres entreprises ont reçu du financement lors de cette annonce. Optel Vision inc s’est vu remettre 500 000$ pour le développement du marché brésilien. L’entreprise se spécialise dans les systèmes automatisés d’inspection et de sérialisation dans le domaine de la production pharmaceutique.

Avec les 250 000$ reçus, IngéniArts Technologies compte développer une nouvelle batterie pour véhicule électrique. Laserax souhaite pour sa part améliorer la mise en marché de ses produits qui permettent la coupe plus rapide et précise de produits métalliques avec une contribution de 150 000$. Finalement, la PME en démarrage Dizal utilisera le 125 000$ remis pour mettre en œuvre un plan de commercialisation pour le Canada et les États-Unis de ses revêtements extérieurs haut de gamme.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *