Économie
11:50 12 février 2017 | mise à jour le: 12 février 2017 à 11:50 temps de lecture: 5 minutes

L’usage du bois souligné dans 10 réalisations de la région de Québec

RECONNNAISSANCE. Le 5e gala des Prix d’excellence Cecobois a récemment souligné l’usage de la ressource ligneuse dans diverses réalisations à la grandeur de la province de Québec. Du nombre, six projets de construction et quatre municipalités de la région de la capitale ont été honorés.

Cette célébration annuelle vise à célébrer l’utilisation grandissante du matériau bois dans la construction commerciale, institutionnelle et multirésidentielle. Le rendez-vous festif tenu au Palais Moncalm veut également saluer le savoir-faire des professionnels du bâtiment québécois, sur le plan de l’architecture, de l’ingénierie et de l’innovation.

«Au cours des dernières années, le matériau bois a gagné non seulement en hauteur dans la construction, mais il a aussi gagné en crédibilité. Les préjugés s’estompent, les connaissances techniques se développent et les pratiques s’améliorent sans cesse», a mentionné le directeur de Cecobois, Gérald Beaulieu. Il y voit un bon signe à plusieurs égards, notamment du fait que le bois est une ressource renouvelable ayant une des plus faibles empreintes environnementales, en plus d’être générateur d’emplois en région.

Rappelons que les projets soumis devaient avoir été complétés au cours des trois dernières années, soit de 2013 à 2016. Parmi les 60 candidatures reçues, le jury devait choisir celles qui se démarquaient au niveau de la qualité du concept architectural, de la qualité du concept structural, de la qualité de l’exécution, de l’esthétisme, de la fonctionnalité et de l’intégration efficace du matériau bois.

Projets lauréats

– Siège social de STGM (catégorie Bâtiment commercial de moins de 1 000 m2) : Situé aux portes de l’écoquartier D’Estimauville, à Québec, ce bâtiment moderne et épuré met à profit les caractéristiques et les avantages de la construction à ossature légère en bois. La structure du toit permet des portées libres de 13 m, créant un environnement de travail complètement ouvert.

– Domaine Forget − Pavillon Paul-Lafleur (catégorie Bâtiment multirésidentiel) : À la fois audacieux et sobre, ce bâtiment hébergeant les élèves de l’Académie musicale du Domaine Forget montre une sensibilité à son environnement tant naturel que bâti. Il se démarque par le jeu créatif dans la composition de ses façades revêtues de lattes de pin.

– Pavillon des Tours de la Pointe (catégorie Détails architecturaux) : Élégant et épuré, ce pavillon logeant les services et l’administration du complexe de logements résidentiels Les Tours de la Pointe, à Québec, se distingue par son architecture et son intérieur raffinés. Présent à toutes les échelles du projet, le bois se marie gracieusement à d’autres matériaux pour créer un amalgame de textures.

– Centre de découverte et de services du lac Arthabaska (catégorie Revêtements extérieurs) : S’inspirant de la pose du bardeau traditionnel, le revêtement de planches de pin posées à la verticale se décline en bandes horizontales, chaque bande chevauchant celle du dessous, créant une texture originale et intéressante. Les jeux de transparence au niveau du revêtement et l’intégration des fenêtres donnent du rythme à la façade.

– Passerelle des Trois-Sœurs (catégorie Solution innovante) : Surplombant la rivière Saint-Charles, cette passerelle maximise l’utilisation du bois de façon judicieuse et innovante. Un mat double en bois lamellé-collé en forme de «A» retient, à l’aide de haubans, deux imposantes poutres en bois lamellé-collé de 1,8 m de haut servant d’appui aux panneaux en bois lamellé-croisé qui composent le tablier.

– Stack It Up (catégorie Concept étudiant) : Développé dans le cadre du concours américain Timber in the City, ce projet de 2e cycle en architecture vise la revitalisation d’un quartier de New York par la réalisation d’un bâtiment multiusage comprenant des logements et un marché public. Le concept du bâtiment est axé sur l’utilisation d’un système structural modulaire visionnaire offrant des ambiances variées.

Engagement municipal

Des huit municipalités ayant fait l’objet d’une reconnaissance spéciale pour leur engagement à utiliser le bois dans la construction de leurs bâtiments, quatre se trouvent dans la région de Québec. Dans l’ordre, il s’agit de : Québec, pour le choix d’utiliser le matériau bois pour la construction de la passerelle des Trois-Sœurs (déjà lauréate) et le hall du Centre Vidéotron; Saint-Gabriel-de-Valcartier, pour le choix d’utiliser le matériau bois pour la marquise de son centre communautaire; Beaupré, pour le choix d’utiliser le matériau bois pour la construction de son centre multifonctionnel; et La Malbaie, pour le choix d’utiliser le matériau bois pour la construction du parc du Ravin.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *