Économie
14:20 21 avril 2017 | mise à jour le: 21 avril 2017 à 14:20 temps de lecture: 3 minutes

Meilleur début d’année en cinq ans pour le marché immobilier de Québec

STATISTIQUES. Avec 2068 transactions en trois mois, le marché de la revente immobilière vient de connaître son meilleur premier trimestre annuel au cours des cinq dernières années. En plus de marquer une hausse de 5% sur l’an dernier, il s’agit du volume d’activité le plus élevé depuis 2012 pour la période de janvier à mars.

Le marché de la revente résidentielle a affiché un bon rythme au 1er trimestre 2017.

(Photo TC Media – Archives)

D’après les données compilées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ), cette augmentation de 5% des reventes au 1er trimestre 2017 est la seconde hausse trimestrielle consécutive. Elle suit celle de 4% survenue au 4e trimestre de 2016.

Par segment de marché, la copropriété et le plex se sont démarqués avec des hausses des reventes de 8% chacune. Quelque 484 copropriétés et 144 immeubles de 2 à 5 logements ont changé de mains. Les reventes de maisons ont quant à elles crû de 4%, alors que 1439 propriétés unifamiliales ont trouvé preneur.

Sur le plan géographique, on dénombre 1461 transactions dans l’agglomération de Québec, 220 dans la Périphérie Nord et 387 sur la Rive-Sud. Cela représente des hausses de 6% pour la Rive-Sud et de 5% pour Québec, tandis que les reventes sont demeurées stables dans la Périphérie Nord.

Maintien des prix

L’analyse de la CIQ démontre que le prix médian des unifamiliales est demeuré inchangé à l’échelle de la région de Québec. La moitié des maisons ont été vendues à un prix supérieur à 245 000$. Il s’agit d’un 3e trimestre de stabilité à ce chapitre. À l’instar de l’unifamiliale, les prix médians des copropriétés et des plex sont demeurés stables par rapport au 1er trimestre de 2016.

«La région métropolitaine de Québec est la seule de la province où, globalement, l’offre de propriétés à vendre n’a pas encore amorcé de tendance baissière. Cependant, la hausse de 1% pour la période de janvier à mars 2017 est la plus faible à ce chapitre depuis le 2e trimestre de 2010. Par ailleurs, le nombre d’inscriptions de copropriétés a légèrement diminué pour une première fois en plus de deux ans. Il s’agit d’une bonne nouvelle dans un contexte où il y a un important surplus d’offre dans ce segment», note Martine Bélanger, directrice générale de la CIQ.

Marché d’acheteurs

Coup d’œil statistique sur la revente immobilière à Québec.

(Tableau gracieuseté)

Au cours du 1er trimestre 2017, les conditions du marché étaient à l’avantage des acheteurs pour chacune des trois catégories de propriétés, avec 11 mois d’inventaire pour l’unifamiliale, 21 mois pour la copropriété et 12 mois pour les plex. En ce qui concerne les délais de vente moyens, à l’échelle de la région de Québec, il a fallu en moyenne 128 jours (+2 jours), 187 jours (-1 jour) et 114 jours (+5 jours) respectivement pour qu’une unifamiliale, une copropriété et un plex trouvent preneur.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *