Économie
21:52 11 avril 2017 | mise à jour le: 11 avril 2017 à 21:52 temps de lecture: 3 minutes

Steve Couture quitte Frima pour réorienter sa carrière

AFFAIRES. Cofondateur du studio de divertissement Frima à Québec, Steve Couture profite de la réorganisation interne pour réorienter sa carrière. Il quitte après avoir largement contribué au rayonnement de l’entreprise au sein d’une industrie du divertissement technologique en constante mouvance.

Steve Couture quitte Frima avec le sentiment du devoir accompli.

@CP:(Photo gracieuseté – Frima / Renaud Philippe)

L’annonce de son départ a été confirmée, mardi, par le président du c.a. de Frima, François Macerola. Dans un communiqué de presse officiel, ce dernier a tenu à souligner la contribution soutenue de M. Couture à la croissance de la compagnie. «Par son implication et son leadership, Steve a su faire de Frima une entreprise de classe mondiale. Je lui souhaite la meilleure des chances pour l’avenir.»

En entrevue, le principal intéressé se fait rassurant, tout en affichant un ton serein propre à celui qui a le sentiment du devoir accompli. Si la nouvelle se confirme, il y a déjà un certain temps que le scénario se préparait en coulisse. Depuis l’automne 2015, M Couture s’était détaché des opérations pour se concentrer sur la croissance stratégique et les acquisitions. L’entité parallèle Groupe Frima qu’il dirigeait avait été créée expressément dans le but de remplir cette mission.

«Toutefois, au cours des derniers mois, la direction s’est davantage concentrée sur des enjeux de réorganisation. Le timing dans l’industrie étant moins propice aux acquisitions à l’étranger, mon mandat devenait moins d’actualité. Comme ça faisait 14 ans que je me dédie à l’entreprise, je me suis dit que tant qu’à mettre mon expertise sur pause, il était peut-être temps d’en profiter pour passer à autre chose», confie M. Couture.

Nouveaux défis

S’il précise vouloir prendre du temps pour lui et sa famille, le cofondateur de Frima ne cache pas son intérêt pour relever de nouveaux défis dans un avenir prochain. «J’adore le dynamisme du secteur de l’animation et de la création vidéo. Néanmoins, j’ai faim de nouvelles aventures et je reste ouvert à l’éventualité d’amener mes connaissances dans d’autres domaines innovants», indique celui qui affirme adorer Québec et vouloir mettre à profit son expérience entrepreneuriale pour y créer de nouveaux emplois.

«Ce ne sera pas dans le secteur du chocolat, car le créneau est déjà occupé», a-t-il dit à la blague en faisant référence à Dominique Brown, qui a quitté le studio Beenox en 2012 pour se concentrer sur l’éclosion de Chocolats Favoris. M. Couture entend profiter des contacts établis au fil des ans et prendre le temps d’évaluer les opportunités. Il gardera tout de même un œil sur le bébé qu’il a contribué à mettre au monde et pour lequel il demeure actionnaire et membre du conseil d’administration.

Du côté de la direction de Frima, l’atmosphère était des plus cordiales. On se tourne vers l’avenir et la nécessaire étape de transition. «Steve a été un acteur important du succès de Frima et son départ tourne une page de l’histoire du studio. Je suis persuadé qu’il continuera à avoir un impact positif dans notre écosystème et qu’il mettra son expérience au service de nouvelles ambitions», conclut Christian Daigle, chef de la direction.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *