Actualites
12:33 13 août 2021 | mise à jour le: 12 août 2021 à 09:38 Temps de lecture: 3 minutes

L’Hôtel de ville souffle 125 bougies

L’Hôtel de ville souffle 125 bougies
Photo: Métro média - Mona LechasseurLe nouvel hôtel de ville venait répondre aux besoins d'espace et de modernité.

HISTOIRE. Le bâtiment abritant le cœur de l’administration municipale célèbre ses 125 ans d’histoire. Pour l’occasion, une vidéo exprimant toute la richesse de cet espace historique vient d’être rendue publique.

Avant 1896, l’hôtel de ville a occupé divers espaces comme la maison Dunn sur la rue Saint-Louis. La Ville a acquis le terrain du collège des Jésuites, détruit en 1877 en raison de sa décrépitude et de son absence de vocation pour y construire son bâtiment administratif principal.

Dès les premières étapes d’élaboration à la fin du 19e siècle, le projet de construction vivait ses premières tempêtes. La Ville de Québec était alors dans une impasse financière et une stagnation démographique. Elle a reçu divers plans de bâtiments par le biais d’un concours. Toutefois, aucun ne cadrait avec sa volonté de réunir à la fois tradition et modernité. Les plans ont donc passé sous les yeux de plusieurs architectes jusqu’à Georges-Émile Tanquay qui lui, a réussi à trouver le juste équilibre entre les traditions architecturales et la modernité souhaitée. Son plan faisait le pont entre le style néoroman des bâtiments américains et la symétrie néoclassique de France déjà bien en place à Québec. «La construction a débuté en 1894 sous l’autorité du maire de l’époque, Simon-Napoléon Parent qui avait plusieurs opposants», expliquait l’historien Réjean Lemoine dans sa présentation.

Un succès retentissant

Voyant l’ampleur et le succès de la construction, les principaux opposants se sont vite ralliés. «C’est l’ironie de ce projet, a-t-il poursuivi. Les gens qui se sont opposés, dont Jules Tessier et Archibald Cook, vont devenir des alliés du maire Parent. Lors de l’inauguration en 1896, c’est eux qui vont faire des discours d’accompagnement en disant que c’est une réalisation extraordinaire et que ça met la ville de Québec sur la carte maintenant.»

Une suite de nouveaux projets

La réalisation du nouvel édifice a donc été un succès sous la gouverne de l’architecte Tanguay, si bien que le maire Parent lui a confié d’autres mandats de construction, comme des stations de pompiers et des édifices municipaux. Les bâtiments portent d’ailleurs encore aujourd’hui le style et la signature de cet architecte.

Au début du 20e siècle, un important regain économique et démographique s’est fait sentir et d’autres projets d’envergure ont vu le jour, dont la réalisation du parc Victoria, le pont de Québec et le tramway électrique qui a contribué à rendre la ville moins dense par le développement des quartiers Limoilou et Montcalm.

L’édifice, qui célèbre aujourd’hui ses 125 ans d’histoire, a connu un agrandissement et des rénovations au fil du temps. Rappelons également que la ville a récemment octroyé un montant de 10M$ pour rénover le parc de l’hôtel de ville. Les travaux débuteront au printemps 2022.

 

Source: Documentaire Québec se souvient, 125e anniversaire de l’hôtel de ville

Article sur le projet d’embellissement au printemps 2022: https://www.quebechebdo.com/local/journal-le-quebec-express/actualites-journal-le-quebec-express-local/258582/258582/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *