Actualites
13:21 29 avril 2021 | mise à jour le: 29 avril 2021 à 15:54 temps de lecture: 3 minutes

Denis Turcotte, nouveau patron du SPVQ

Denis Turcotte, nouveau patron du SPVQ
Le nouveau chef de police du SPVQ, Denis Turcotte. Capture d’écran You Tube Ville de Québec

ANNONCE. La Ville de Québec a trouvé son nouveau nouveau directeur du Service de police (SPVQ). Denis Turcotte devient le 22e chef de police, il remplace Robert Pigeon qui finira son mandat le 15 juin.   

Régis Labeaume a montré une belle confiance envers son nouveau chef de police. Capture d’écran You Tube Ville de Québec

«Il y avait un seul critère et c’était de choisir le meilleur candidat disponible. Denis Turcotte est l’homme désigné pour faire du SPVQ une police moderne. Il a commencé comme patrouilleur et il a gravi les échelons jusqu’au poste de directeur adjoint au développement organisationnel et finalement celui de chef de police. Je suis très confiant pour son nouveau mandat», déclare le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le principal intéressé était ravi de prendre la tête du SPVQ et se souciait très peu de l’accueil défavorable fait par une source anonyme dans un autre média qui doutait de ses capacités à être chef.

«Tu te fais une carapace avec 30 années d’expérience dans la police. Ça ne change pas le fait que je suis très heureux et très fier d’être ici. Je sais qu’il y a beaucoup de travail à faire. On est habitué de faire seulement de l’intervention à Québec, mais il faudra travailler sur d’autres aspects pour améliorer le vivre-ensemble. Il y a également beaucoup de ressources de déployées actuellement pour combattre les problèmes liés à la santé mentale.»

Soutien important

Le nouveau chef de police a assuré à la population que beaucoup de ressources seraient placées pour améliorer la représentativité des minorités ethniques au sein du SPVQ. «On sera présent pour épauler et soutenir Iréna Florence Harris, qui planche sur une politique de diversité et d’inclusion dans les services municipaux de la Ville de Québec.»

Même si Québec a eu sa part de problèmes dans un passé récent avec les crimes haineux, Denis Turcotte assure que la police reste vigilante sur ce point tout comme la lutte aux opioïdes. «Il n’y a pas eu d’augmentation significative de crimes haineux dans la dernière année. Pour les opioïdes, nous avons été épargnés jusqu’à maintenant même si on sait qu’il y en a sur le territoire. Nous gardons un œil attentif sur la situation» termine le nouveau chef en assurant que la première pelletée de terre de la nouvelle Centrale de police se fera ce printemps.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *