Actualites
13:47 22 avril 2021 | mise à jour le: 23 avril 2021 à 14:31 temps de lecture: 3 minutes

La vaccination passe en deuxième vitesse

La vaccination passe en deuxième vitesse
Photo: RACHATA TEYPARSIT(Photo 123RF)

COVID-19. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait le point sur la campagne de vaccination aujourd’hui, accompagné du directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré, et du directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda. 

L’opération continue de s’accélérer au Québec, avec l’élargissement depuis quelques jours de la vaccination pour certaines personnes ayant une maladie chronique et les travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion, ainsi que l’offre du vaccin d’AstraZeneca aux personnes âgées de 45 ans et plus.

Jusqu’à maintenant, les personnes concernées ayant une malade chronique avec un risque très élevé de complications se font offrir la vaccination dans les milieux hospitaliers où ils sont suivis, ou encore par un pharmacien. Les livraisons accrues de doses de vaccin au cours des prochaines semaines permettent maintenant d’élargir la vaccination à deux groupes supplémentaires, avant d’ouvrir à la population générale.

Dans un premier temps, les personnes présentant des maladies chroniques et qui ont moins de 60 ans pourront, dès le 23 avril prochain, prendre rendez-vous dans un centre de vaccination ou en pharmacie en se rendant au Québec.ca/vaccinCOVID. Cet élargissement permettra d’offrir le vaccin, au cours des prochaines semaines, à environ 300 000 personnes additionnelles souffrant de maladies chroniques de moins de 60 ans.

De plus, dès le 28 avril prochain, toute personne présentant une incapacité motrice, intellectuelle, de la parole ou du langage, visuelle, auditive ou associée à d’autres sens, ou encore, liée à un trouble du spectre de l’autisme pourra également obtenir un rendez-vous sur la page Québec.ca/vaccinCOVID. Encore une fois, la vaccination pourra se faire en clinique de vaccination ou en pharmacie. Une personne proche aidante par personne faisant partie de cette clientèle pourra également s’inscrire. Ce sont ainsi environ 250 000 personnes, et autant de personnes proches aidantes, qui pourront potentiellement obtenir leur première dose.

Ces deux groupes de personnes représentent 1 million de personnes au total, incluant les 200 000 personnes annoncées la semaine dernière qui ont un suivi actif en hôpital et dont la vaccination a débuté. Ce sont ainsi 800 000 nouvelles personnes qui s’ajoutent à la vaccination en cours. La vaccination à la population générale débutera à la fin mai. D’ici là, la collaboration et la solidarité des Québécois sont de mise pour laisser la priorité aux personnes les plus vulnérables.

Citation :

« Avec les arrivages importants de doses de vaccin attendus dans les prochaines semaines, nous sommes en mesure d’élargir la vaccination à encore plus de personnes vulnérables. Il s’agit d’une excellente nouvelle. L’expérience acquise au cours des derniers mois, avec un nombre plus limité de doses, a permis de confirmer l’excellent fonctionnement de la logistique en place et de nous préparer pour l’étape de la vaccination de la population générale, qui approche à grand pas. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Notons que selon l’ordre de priorité établi, la vaccination sera ensuite ouverte pour la population générale. Les détails concernant cette prochaine étape seront connus sous peu.

Lien connexe :

Pour obtenir toutes les informations pertinentes sur la vaccination : Québec.ca/vaccinCOVID

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *