Actualites
09:14 21 avril 2021 | mise à jour le: 21 avril 2021 à 09:14 temps de lecture: 2 minutes

Payant d’être écoresponsable?

Payant d’être écoresponsable?
Photo: 123RF

ENTREPRENARIAT. Une série de textes sera publiée tout au long de l’année par le Fonds Écoleader Capitale-Nationale pour mettre en lumière des entreprises de la région qui ont choisi d’entreprendre un virage écoresponsable.

Chaque billet abordera les différentes étapes que l’entreprise a suivies pour intégrer de nouvelles technologies propres ou des pratiques écoresponsables. «Les cas documentés dans la série d’articles permettront d’illustrer qu’un virage vert au sein de son entreprise, c’est payant!, a expliqué Marie-Claude Bisson, agente du Fonds Écoleader pour la région de la Capitale-Nationale. En repensant nos modèles d’affaires, il est possible d’augmenter ses revenus tout en protégeant les ressources naturelles.»

Inspirer des initiatives de changement

Le premier portrait a été publié le 15 avril sur le site du Fonds et met en lumière l’entreprise de Portneuf Feuille d’érable Charbonnerie Ancestrale, qui a débuté un projet d’économie circulaire grâce à un appui financier du programme du Fonds Écoleader et de la SADC de Portneuf, et à la collaboration de GECA Environnement, expert reconnu par le Fonds Écoleader. «Résoudre la problématique des matières résiduelles produites en les revalorisant a permis à mon entreprise d’avoir un impact bénéfique autant sur l’environnement que notre rentabilité, a mentionné Sylvain Naud, propriétaire. L’investissement initial de 15 000$ se transformera en des retombées significatives pour l’entreprise.»

Le Fonds Ecoleader espère que cette série de textes inspirera d’autres entreprises de la région à entreprendre un virage écoresponsable. Au total, 44 entreprises ont déposé un projet au programme du Fonds Écoleader depuis son lancement en septembre 2019.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *