Actualites
19:08 18 janvier 2021 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 09:24 temps de lecture: 3 minutes

Le maire Labeaume invite la population à plus de civilité

Le maire Labeaume invite la population à plus de civilité
(Photo capture d'écran)

COVID-19. La Ville de Québec demande l’aide de la population alors que la situation aux abords des patinoires et des installations sportives est problématique. Dans un appel au calme, le maire de Québec Régis Labeaume demande la collaboration des gens pour régler les problèmes de comportement alors que les responsables qui tentent de faire respecter les consignes sanitaires reçoivent un éventail impressionnant d’injures.

«Il y a eu une vingtaine de plaintes au total alors que cinq ont nécessité une intervention des policiers. Ce n’est pas normal de voir une jeune surveillante appeler le 911 et demander de l’aide après s’être réfugiée dans le local des surveillants après que des personnes adultes ne soient pas d’accord avec la fermeture des lieux. Dans un autre cas, une personne s’est fait cracher au visage après avoir demandé à une autre personne d’appliquer les règles sanitaires. Je comprends que la situation n’est facile pour personne, mais les employés municipaux doivent faire respecter les règles si on veut conserver un maximum de services accessibles à tous», indique le maire.

Les dirigeants de la Ville de Québec assurent que la situation est sous contrôle, mais que la situation n’est pas normale sur les 96 patinoires en fonction. «Je sais que la situation est extraordinaire et que les gens sont fatigués. Il y a une augmentation de l’achalandage avec les patinoires, mais ce n’est pas une raison pour accepter un climat d’intolérance alors que des gens passent leur frustration sur les surveillants. Le même problème existe pour le service de plaintes 311 alors que l’agressivité des gens au téléphone est palpable. Je demande simplement qu’on se traite avec plus de gentillesse.»

Voici la liste des initiatives prises par la Ville de Québec pour s’assurer du bon fonctionnement avec les patinoires:

  • Formation adaptée aux surveillants
  • Doubler la surveillance
  • Ajout d’agents de sécurité
  • Tournées fréquentes pour vérifier le taux de fréquentation
  • Embauche de personnes pour gérer le stationnement aux abords de certaines patinoire

Rien de simple

Le maire voulait également écourter le conseil municipal en raison du couvre-feu. Une situation qui ne semble pas être acceptée par les membres de l’opposition. Pour que l’initiative soit appliquée, il aurait fallu un vote à l’unanimité des membres du conseil. M. Labeaume s’est contenté de dire que la situation aurait pu être beaucoup plus simple.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *