Actualites
16:05 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 16:07 temps de lecture: 3 minutes

Une demande d’engagement final pour terrasser le coronavirus

Une demande d’engagement final pour terrasser le coronavirus
Les ambassadeurs de cette nouvelle campagne de sensibilisation du CIUSSS de la Capitale-Nationale. Photo Métro Média – Jean Carrier

Campagne. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSS) lance une ultime campagne de mobilisation sous le thème Pour moi, pour ma région. Le directeur de la santé publique de la santé publique, André Dontigny, a invité des ambassadeurs de différentes sphères pour inciter la population à continuer à respecter les règles de distanciation sociale malgré l’arrivée d’un vaccin qui redonne de l’espoir à la population.

André Dontigny souhaite que la population ne baisse pas les bras alors qu’on semble finalement apercevoir le fil d’arrivée. Photo Métro Média – Jean Carrier

«On observe que la très grande majorité de la population fait ce qu’il faut faire et nous sommes ici pour les féliciter. Une infime partie de la population ne respecte pas les règles et malheureusement, cette minorité est bruyante. L’action d’aujourd’hui se veut un contrepoids à cette tendance. Même si tout va pour le mieux avec la vaccination, il n’y aura pas d’inflexion sur la courbe de cas avant février dans le meilleur des cas. Nous en avons encore pour plusieurs semaines à se battre contre la COVID-19», fait ressortir le docteur Dontigny même s’il ne cache pas son optimisme envers l’efficacité du vaccin.

Un même combat

Plusieurs personnalités ont montré leur appui à la cause, dont le receveur Mathieu Robitaille du Rouge et Or de l’Université Laval, la danseuse Ophélie Bégin, la chef-entrepreneure du restaurant Tora-Ya Ramen Miyano Sakai et même le Bonhomme Carnaval s’est joint au mouvement alors qu’il portait aussi son masque de protection.

«Je suis ici pour montrer que le Rouge et Or est solidaire avec la population de la région. Le virus a changé nos vies et il reste un effort à donner avant de pouvoir penser à retrouver nos vies normales», mentionne Mathieu Robitaille.

Même son de cloche pour Ophélie Bégin. «La danse me manque terriblement et je sais que plus la population va écouter les règles, plus les chances de retrouver une vie normale augmentent. Il faut simplement continuer à respecter les règles sanitaires, c’est super important.»

Pour les intéressés à faire un engagement personnel, il suffit d’aller sur la plateforme pourmoipourquebec.ca ou d’aller sur le site du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Ophélie Bégin en compagnie du Bonhomme afin de motiver la population dans le dernier droit de cette crise sanitaire. Photo Métro Média – Jean Carrier
L’arrivée du Bonhomme Carnaval avec son masque de protection. Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

18:10 29 septembre 2020 | mise à jour le: 29 septembre 2020 à 18:49 temps de lecture: 3 minutes
Le temps d’agir

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *