Actualites
10:03 2 novembre 2020 | mise à jour le: 2 novembre 2020 à 13:38 temps de lecture: 5 minutes

Nuit meurtrière: le MNBAQ rend hommage à son directeur des communications

Nuit meurtrière: le MNBAQ rend hommage à son directeur des communications
Photo: /Photo gracieuseté - MNBAQ

Mémoire. Le directeur des communications et du marketing au Musée national des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ), François Duchesne, est l’une des victimes décédée du meurtrier au sabre japonais qui a semé la terreur dans la nuit de samedi à dimanche dans le Vieux-Québec. Véritable onde de choc pour ses collègues, l’annonce de sa mort a provoqué une immense peine dans son milieu de travail et le MNBAQ souhaite rendre hommage à M. Duchesne.

« Il n’y a pas de mots pour exprimer notre tristesse face à la perte d’un collègue et ami de la qualité de François Duchesne. Il y a mille et une manières de mourir et François ne méritait pas cette fin terrible et si violente, a déclaré Jean Luc Murray, directeur général du MNBAQ. Pour apaiser notre peine, nous souhaitons lui rendre hommage à notre façon, humblement, et surtout faire savoir au monde entier toutes les qualités de cet homme si humain, si lumineux, si positif, de cet homme de cœur si sensible aux autres», a ajouté M. Murray.

«Parmi les choses dont je vais toujours me souvenir, c’est le don de François, de vivre pleinement chaque jour, chaque heure, chaque seconde. Il choisissait toujours de voir le bon côté de chaque chose, de chaque situation, de chaque personne. Il aimait les gens qui le lui rendaient bien. Il donnait son temps pour rendre sa communauté meilleure. Être son ami aura été un privilège», a confié le directeur général du MNBAQ.

Une marque indélébile

«François Duchesne a toujours rêvé de travailler au Musée. Il habitait tout près. D’ailleurs, de sa fenêtre, il apercevait le pavillon Gérard-Morisset. Son rêve s’est réalisé en juin 2019 alors qu’il est devenu directeur du marketing et des communications. Sa passion pour le milieu culturel et sa créativité a vite séduit l’équipe de direction du Musée, mais c’est surtout par son positivisme inébranlable que toutes les équipes du MNBAQ ont été charmées. Même lorsqu’il parlait d’une situation difficile, il la racontait toujours en faisant ressortir les bonnes choses. Tout au long de son implication au Musée, François a démontré une capacité inouïe à résoudre tous les problèmes, à surmonter les embuches ainsi qu’à fédérer et à motiver son équipe. Les succès de l’exposition Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain. La collection Jacques et Natasha Gelman, malgré la pandémie, et la réouverture du Musée, des suites du confinement du printemps dernier, ne lui sont pas étrangers. Il a également réussi, en un temps record, à relier le MNBAQ à un impressionnant réseau de partenaires et de collaborateurs contribuant à réaliser la vision d’un Musée humain et engagé. Comme collègues de François, nous nous souviendrons de sa joie de vivre, de sa perspicacité, de sa créativité, de son optimisme et de son dévouement. L’humain d’exception qu’il a été nous a marqués pour toujours», a fait savoir l’institution muséale par voie de communiqué.

Illumination et Vigile en l’honneur de François Duchesne

Pour lui rendre hommage, le pavillon Pierre Lassonde sera éclairé en vert les jours prochains, symbole d’espoir. Un clin d’œil que le MNBAQ souhaitait adresser à la mémoire de celui qui a travaillé si fort à rendre possible l’illumination de ce bâtiment de la Grande Allée pour souligner diverses causes. Comme le drapeau de l’Assemblée nationale, celui situé le parvis du pavillon Pierre Lassonde sera mis en berne pour trois jours.

Enfin, pour ses collègues du MNBAQ, pour sa famille et ses amis ainsi que pour tous ceux et celles qui souhaitent célébrer la vie de François Duchesne, une vigile aura lieu le mardi 3 novembre à partir de 18 h, devant le pavillon Pierre Lassonde. Tous ceux qui auront envie de témoigner leur tristesse et surtout de rendre un hommage à François seront les bienvenus. La vigile se veut un instant de paix et de recueillement afin d’honorer la mémoire de François Duchesne.

L’industrie touristique de Québec sympathise

L’Office du tourisme de Québec ainsi que ses membres ont souhaité également rendre hommage aux victimes et aux blessés par voie de communiqué.
«Cette fin de semaine, Québec a été l’objet d’un drame qui nous a tous choqués. Un événement qui s’est produit chez nous, dans notre ville, dans les rues d’un quartier dont nous sommes si fiers et qui a secoué toute l’industrie touristique de Québec. Chers amis du Musée, nous sommes tous derrière vous pour vous soutenir dans cette terrible épreuve! C’est ainsi toute notre industrie qui se retrouve en deuil», souligne Benoît Pigeon, directeur de l’Office du tourisme de Québec. Il ajoute : « Bien que le Service de la police de la ville de Québec ait confirmé que l’acte posé était isolé, et que cet événement aurait pu se produire dans n’importe quelle ville, malheureusement pour nous, c’est la nôtre qui en a été la cible. Il n’en demeure pas moins que Québec est l’une des villes les plus sécuritaires au monde. De la sorte, il faudra demeurer forts pour surmonter ces émotions qui viennent s’ajouter aux soucis causés par la pandémie. Soyons solidaires, soyons forts»

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mohamed Ouali

    Sincères condoléances à sa famille et à ses proches! C’est vraiment une triste nouvelle pour tous.