Actualites
18:45 21 septembre 2020 | mise à jour le: 22 septembre 2020 à 10:10 temps de lecture: 3 minutes

«On s’en va dans le mur» – Régis Labeaume

«On s’en va dans le mur» – Régis Labeaume
(Photo gracieuseté -chaîne YouTube Ville de Québec)

COVID-19. Mécontent de voir la Capitale-Nationale au sommet du classement des nouveaux cas de coronavirus dans les derniers jours, le maire Régis Labeaume n’a pas mis de gants blancs pour tenter d’expliquer la situation.

«Honnêtement, je pense que nous sommes en train de l’échapper. On s’en va vers le rouge et pour moi le rouge représente un mur. Il y a une augmentation des cas parce que nous sommes négligents. Ça fait deux fois que nous avons 92 cas et nous sommes loin d’une métropole en terme de grosseur. Nous n’avons plus aucune crainte. C’est de notre faute et il faut recommencer à être vigilant. Il faut recommencer à faire les choses que l’on faisait il y a seulement un mois», mentionne le maire de Québec, Régis Labeaume, en refusant de s’attribuer le titre d’alarmiste en spécifiant qu’il est juste de s’inquiéter avec les dernières statistiques de la région avec la COVID-19.

Les nouveaux gourous

Le maire a également renforcé le message de la santé publique de porter le masque et d’obéir aux règles de distanciation sociales en s’assurant de décrier la nouvelle tendance à ne pas porter le masque. «Je sais qu’il y a des nouveaux grands génies qui recommandent de ne pas porter le masque. Ne les écoutez pas, je ne sais vraiment pas d’où ils sortent d’ailleurs, mais ce n’est vraiment pas une bonne idée», a-t-il mentionné en implorant la population de continuer à suivre la bonne voie.

Conséquences désastreuses

Le maire a aussi commenté le danger d’un reconfinement pour les conséquences économiques de la Ville. «C’est simple, il n’y a plus de coussin. Nous avons été les premiers à aider les entreprises lors de la première vague, mais un reconfinement serait difficile pour beaucoup de commerces. Le sac à magie est vide et il faut absolument éviter de passer à la zone rouge et nous avons les outils pour le faire. J’ai confiance dans la population.»

(Photo gracieuseté – Chaîne YouTube Ville de Québec)

Quelques récalcitrants

Le capitaine de police de la Ville de Québec, Robert Pigeon, a également tracé un bilan de la situation des bars dans la région. «Nous avons visité 235 bars et il y avait cinq établissements qui ne respectaient pas les règles demandées. Nous avons commencé à bâtir un dossier sur les quelques récalcitrants qui refusent d’obéir. Je dois également mentionner que la population travaille en coopération avec la police et je sens que nous avons l’appui de la population dans notre travail.»

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *