Actualites
10:07 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 10:07 temps de lecture: 1 minutes

Québec oblige les bars à tenir un registre et suspend le karaoké

Québec oblige les bars à tenir un registre et suspend le karaoké
Photo: (Photo - iStock Photos)

COVID-19. En raison des risques sanitaires qu’elles représentent, les activités de karaoké qui se tiennent dans des bars, des salles communautaires ou des salles louées sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. La santé publique force également les tenanciers de bars de tenir un registre des clients qui entrent dans l’établissement.

Voici la déclaration du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, pour justifier la décision d’interdire le karaoké. « En raison des risques réels de transmission de la COVID-19 que représente la tenue d’activités de karaoké, que ce soit dans les bars ou ailleurs, nous avons pris la décision de suspendre ces dernières dans les lieux publics sur l’ensemble du territoire québécois. Cette mesure s’inscrit dans nos actions de prévention en vue d’une probable deuxième vague de cas. Elle n’empêche toutefois pas les établissements visés de poursuivre leurs autres activités, de manière conditionnelle au respect des consignes en vigueur. »

Pour ce qui est du registre, le gouvernement souhaite simplifier davantage l’identification des contacts en cas de contamination. Toutes les autres règles qui s’appliquent au bar demeurent.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *