Actualites
13:57 6 juillet 2020 | mise à jour le: 6 juillet 2020 à 13:57 temps de lecture: 2 minutes

Québec hausse le ton avec les délinquants

Québec hausse le ton avec les délinquants
«Je peux être un mauvais garçon s'il le faut», a répété plusieurs fois en anglais sous forme d'avertissement Horacio Arruda. (Capture d'écran tirée de Facebook)

COVID-19. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, n’était pas d’humeur à rire lors du point de presse du gouvernement du Québec alors qu’il a menacé directement ceux qui ne respecteraient pas la distanciation sociale dans les lieux publics.

«On ne veut pas revivre les évènements de la dernière fin de semaine dans les bars alors que la distanciation n’a pas été respectée. On ne compromettra pas la relance économique du Québec et la santé de la population pour quelques délinquants. Les fautifs seront sanctionnés.»

(Christian Dubé devant les médias. Capture d’écran tirée de Facebook)

Avertissement clair

Christian Dubé a renouvelé son invitation de faire respecter les mesures de distanciation sociale à tous les propriétaires d’endroits publics. «C’est votre responsabilité de faire respecter les normes de la santé publique. La présence policière sera accrue pour les prochaines semaines et il y aura des amendes qui seront données autant pour les propriétaires de bars que pour les individus qui ne respectent pas les règles.»

À qui la faute?

Des propos que le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a légèrement nuancé alors qu’il a demandé la collaboration du public. «Une annonce viendra rapidement pour préciser les mesures demandées pour les tenanciers de bar. Je sais que ce n’est pas si évident de faire respecter les normes avec les gens et l’alcool. La population a aussi son rôle à jouer et je ne veux pas pénaliser la majorité des gens avec un problème d’une petite minorité. Cependant, s’il faut fermer les bars pour que les gens comprennent, je vais le faire!»

Statistiques

Les données sur le coronavirus seront maintenant divulguées par le gouvernement de façon quotidienne sous forme d’un tableau de l’évolution de la COVID-19 dans les sept derniers jours. Selon le patron de la santé publique, c’est la meilleure façon pour le public de suivre l’évolution de la pandémie. Les statistiques sur le nombre de tests faits dans la province seront ajoutées au tableau.

(Capture d’écran tirée de Facebook)

Articles similaires

10:44 8 juillet 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 10:44 temps de lecture: 2 minutes
Les délinquants

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *