Actualites
11:39 22 juin 2020 | mise à jour le: 22 juin 2020 à 11:40 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: Première journée sans décès au Québec

COVID-19: Première journée sans décès au Québec
(Photo capture d'écran)

Les plus récentes données sur l’évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 69 nouveaux cas dans les 24 dernières heures, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 54 835. Durant cette même période, aucun nouveau décès n’a été enregistré, pour un total qui demeure à 5 417, tandis que le nombre d’hospitalisations a diminué de 1 pour atteindre un cumul de 520. Parmi celles-ci, 57 se trouvent aux soins intensifs, une diminution de 4.

Ce matin, lors de son point de presse quotidien, le premier ministre Justin Trudeau a remercié les pompiers qui combattent actuellement les feux de forêt au Saguenay-Lac-St-Jean.

Il également réitéré les multiples mesures prises par le gouvernement depuis le début de la pandémie.

Faits saillants

  • Tel que déjà annoncé la PCU et la subvention salariale sont prolongées de deux mois.
  • Démarches du Canada sur la scène mondiale pour les femmes et les filles : l’égalité des sexes est au cœur des valeurs canadiennes. Le fédéral investit 94 M$ pour défendre leurs droits dans le monde.
  • Entente avec le Mexique pour la venue des travailleurs agricoles: le gouvernement veut s’assurer qu’à travers le pays les droits de ces derniers sont protégés.
  • Demandeurs d’asile qui ont travaillé dans les CHSLD pendant la pandémie: les démarches sont en cours, mais ne sont pas simples.
  • Compagnies aériennes et assouplissement éventuel des règles des voyages internationaux: rien n’est prévu pour l’instant. « On veut éviter la deuxième vague et prendre toutes les précautions possibles pour se protéger. Le fédéral se penche sur les étapes à prendre en regard du contexte international. Personne ne veut se confiner à nouveau.»
  • Deux Canadiens accusés et détenus en Chine: Justin Trudeau a remercié les pays qui ont exprimé leur soutien dans cette cause. «Nous sommes convaincus qu’ils sont détenus de façon arbitraire et c’est inacceptable. Nous allons continuer de pousser pour leur retour, c’est une situation extrêmement difficile fâcheuse et troublante. Il est hors de question de faire un échange en cachette qui ne respecterait pas notre système de justice indépendant.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *