Actualites
11:53 19 mai 2020 | mise à jour le: 23 mai 2020 à 10:52 temps de lecture: 2 minutes

Aide élargie aux entreprises et la frontière reste fermée

Aide élargie aux entreprises et la frontière reste fermée
(Capture d'écran - Société Radio-Canada)

COVID-19. Le gouvernement Trudeau a entendu le cri désespéré de plusieurs PME au pays en élargissant son programme d’aide aux entreprises. Le premier ministre Justin Trudeau a aussi profité de son point de presse pour confirmer que la frontière avec les Américains restera fermée jusqu’au 21 juin.

«Depuis le début de la crise, c’est environ 600 000 PME qui ont eu recours à notre programme d’aide. Nous avions beaucoup de demandes additionnelles et c’est pour cela que nous élargissons les critères aux prêts pour pouvoir accommoder encore plus d’entreprises. Avec cette nouvelle formule, un salon de coiffure, un physiothérapeute ou un propriétaire de gymnase pourront être admissibles.»

Pour être admissibles aux critères élargis, les demandeurs dont la masse salariale est de moins de 20 000 $ doivent détenir ce qui suit :

  • un compte d’opérations d’entreprise dans une institution financière participante;
  • un numéro d’entreprise de l’Agence du revenu du Canada, et avoir fait une déclaration de revenus en 2018 ou 2019;
  • des dépenses non reportables admissibles totalisant entre 40 000 $ et 1,5 million de dollars. Ces dépenses pourraient comprendre le loyer, les taxes foncières, les frais de service et les assurances.

Frontière fermée

Ceux qui rêvent de voyager aux États-Unis devront patienter alors que le Canada et son voisin garderont la frontière fermée pour un autre 30 jours jusqu’au 21 juin. Les marchandises continuent de pouvoir traverser la frontière la plus longue du monde, mais les voyageurs devront attendre.

«C’est exactement le même accord avec les Américains qui est reconduit pour 30 jours. Il y avait un désir clair de laisser la frontière fermée.»

Réouverture du commerce à Montréal

Justin Trudeau a également commenté la décision du gouvernement provincial de rouvrir le commerce à Montréal.

«J’ai parlé à distance à plusieurs entrepreneurs de mon comté de Papineau et j’ai confiance que les précautions nécessaires soient prises. Il y a un désir important de recommencer à travailler, mais il faut que les entreprises procèdent à la réembauche des employés de façon graduelle.»

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Michel Gadbois

    Quand pourrons-nous faire la demande avec les nouveaux critères