Actualites
12:39 3 mai 2020 | mise à jour le: 3 mai 2020 à 12:40 temps de lecture: 3 minutes

Déconfinement : aux provinces de décider, même sans tests de dépistage rapides

Déconfinement : aux provinces de décider, même sans tests de dépistage rapides
(Photo capture d'écran RDI)

COVID-19. Le premier ministre canadien Justin Trudeau exclut de faire intervenir le fédéral pour renverser les décisions des provinces au niveau du déconfinement même si les tests de dépistage de la Covid-19 pourraient être moins nombreux que prévu après que Santé Canada ait annoncé que certains tests rapides demeurent non approuvés.

Pour rouvrir l’économie québécoise, le premier ministre a renvoyé la balle aux provinces. «Dans les provinces, il faudra prendre en compte cette infirmation et s’ajuster. Ce sont des décisions que devront prendre les gouvernements provinciaux. Nous sommes là pour appuyer les provinces et les aider à trouver des solutions au dépistage, les aider à obtenir les produits. C’est aux provinces de voir si elles devraient aller plus vite ou freiner un peu», a-t-il indiqué.

Justin Trudeau a également refusé de s’avancer concernant le déconfinement progressif et la réouverture de plusieurs secteurs de l’économie au Québec, se limitant à dire que les décisions des provinces seront différentes selon le moment et leur situation et que le gouvernement fédéral allait simplement mettre en place les mesures nécessaires pour les soutenir.

Origine du virus

Le premier ministre n’a pas voulu s’avancer concernant le récent rapport américain présentant «de nombreuses preuves» que le virus viendrait d’un laboratoire de Wuhan en Chine. «Nous travaillons et coopérons avec nos partenaires sur différentes informations à ce sujet. Nous allons continuer pour répondre aux questions que les gens se posent, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions claires. Pour le moment, nous nous concentrons sur le support à apporter aux Canadiens.»

Aide financière

À ce chapitre, un investissement de 240,5 M$ dans l’élaboration, l’élargissement et le lancement d’outils virtuels en matière de soins et de santé mentale vient s’ajouter à l’aide offerte aux Canadiens. Ces fonds serviront à créer des plateformes et des applications numériques, à améliorer l’accès à des services de soutien virtuels en matière de santé mentale et à augmenter la capacité de prestation de soins de santé en ligne. Ces services de soutien visent également à réduire le fardeau qui pèse actuellement sur le système de santé. L’investissement appuiera le portail en ligne Espace mieux-être Canada.

Le premier ministre a aussi rappelé que c’est à compter de ce mois-ci que les familles recevront plus de soutien grâce à l’Allocation canadienne pour enfants. Rappelons que les familles admissibles à l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) recevront un montant supplémentaire de 300$ par enfant en mai. Les familles admissibles recevront automatiquement cette augmentation unique à la même date que leur paiement de l’ACE. Celles qui reçoivent déjà l’ACE n’ont pas besoin de présenter une nouvelle demande pour avoir accès à cette augmentation.

En bref

Concernant l’éventuelle reprise d’activités au sein de la Ligue nationale de hockey, Justin Trudeau a mentionné que des discussions étaient encore à venir, mais que toute personne venant d’un autre pays devra se plier à la règle de la quarantaine.

Au sujet du port du masque, le PM considère que tout dépend des autorités locales et que la distanciation sociale reste la règle la plus importante, mais qu’on verra certainement de plus en plus de gens utiliser des masques.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *