Actualites
12:07 28 avril 2020 | mise à jour le: 28 avril 2020 à 14:59 temps de lecture: 2 minutes

Prévoyance et précaution sont au menu du fédéral pour le déconfinement

Prévoyance et précaution sont au menu du fédéral pour le déconfinement
(Capture d'écran Société Radio-Canada)

COVID-19. Le premier ministre canadien Justin Trudeau demeure très prudent par rapport à un retour à la vie normale et il l’a rappelé lors de son point de presse quotidien.

«On n’est pas sortis du bois. On a réussi à aplatir la courbe dans plusieurs endroits, mais si on ouvre trop rapidement, on peut perdre nos acquis. La réouverture de l’économie sera graduelle, progressive et guidée par la science. On est encore loin de trouver un vaccin. Je crois également qu’un dépistage massif est la clé du succès pour la réussite du déconfinement», affirme le dirigeant canadien.

Justin Trudeau a également fait l’annonce qu’un cadre national pour le déconfinement sera disponible très bientôt. «Ce cadre ne donnera pas des dates précises de réouverture de l’économie, mais il va donner des principes de base aux provinces et aux territoires pour guider cette réouverture.»

Du renfort

Situation de le crise du coronavirus au Canada. (Capture d’écran – Tableau Société Radio-Canada)

Justin Trudeau a également fait l’annonce de l’arrivée de plusieurs équipements médicaux pour les travailleurs de la santé. «Nous avons reçu six millions de masques chirurgicaux et 100 000 visières qui seront destinés en priorité à nos travailleurs en première ligne. Tout le monde mérite d’être en sécurité au travail.»

Racisme en hausse

Justin Trudeau a également tenu à avertir la population canadienne que les gestes violents envers les personnes asiatiques ne seront pas tolérés à l’intérieur du pays. «Il y a une augmentation du racisme dans nos communautés. La haine n’a pas sa place au Canada. La différence est un atout important du pays et il faut la préserver.»

Retour à l’école

Questionné à savoir s’il enverrait lui-même ses enfants à l’école en rapport avec la réouverture des écoles au Québec, Justin Trudeau n’a jamais donné une confirmation claire de son accord à la décision du Québec. «J’examinerais plusieurs facteurs avant de donner mon approbation. Il faut que les écoles respectent les mesures de distanciation sociale en tout temps. J’examinerais plusieurs facteurs comme la distance entre les bureaux. Il revient à chaque parent de prendre sa décision.»

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *