Actualites
14:19 5 avril 2020 | mise à jour le: 5 avril 2020 à 14:58 temps de lecture: 3 minutes

Les Québécois devront attendre avant de retrouver la normalité

Les Québécois devront attendre avant de retrouver la normalité
Il y a maintenant eu 94 décès au Québec en lien avec la COVID-19. (Photo Métro Média - Capture d'écran Société Radio-Canada)

COVID-19. Le premier ministre du Québec, François Legault, n’avait pas une bonne nouvelle pour les Québécois qui voulaient retrouver une vie normale. Le grand patron du Québec a prolongé jusqu’au 4 mai le confinement comme on le connaît actuellement.

«Tant et aussi longtemps qu’on se retrouve dans une situation où la pente est ascendante dans cette crise, la santé sera la priorité. Il n’y aura pas de réouverture des commerces tant qu’on n’aura pas l’accord de la santé publique. C’est pourquoi je repousse la période de confinement pour trois semaines additionnelles pour les services non essentiels. Je suis convaincu qu’en prenant ces mesures, on va sauver beaucoup de vies», explique François Legault.

Numéro un

Le dirigeant de la province avait également des bonnes nouvelles à transmettre dans son point de presse quotidien. Selon le géant Google, qui a recensé avec la géolocalisation le respect de la distanciation locale à travers le monde, c’est au Québec que les mesures seraient les plus respectées. «Je suis simplement fier de tous les Québécois! Cependant, il ne faut pas lâcher et nous abordons une phase cruciale de la crise. Il faut continuer à respecter le confinement.»

Acheter local

Le gouvernement québécois a également annoncé la création d’un collectif appelé Le Panier Bleu qui servira comme un répertoire numérique de toutes les entreprises québécoises et de tous les produits québécois pour encourager l’achat de produits locaux.

«Il faut acheter local. Il faut acheter Québécois. Il faut le faire pour nos entrepreneurs et pour nos travailleurs», mentionne François Legault.

Le ministre Fitzgibbon a mentionné qu’Alain Dumas, Sylvain Prud’homme et Alexandre Taillefer travailleraient sur le projet du Panier Bleu sans aucune rémunération. (Photo Métro Média – Capture d’écran Société Radio-Canada)

L’importance de changer le comportement d’achats des Québécois s’est aussi fait sentir par le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

«Il y a trois grandes phases économiques à cette crise. L’opération sous le confinement, le rebond économique et l’anticipation du nouveau monde économique à la suite du coronavirus. C’est dans cette optique que nous avons décidé de créer l’organisme à but non lucratif Le Panier Bleu. Ce sera un service gratuit qui sera un instrument important dans le but d’acheter des produits québécois afin de relancer notre économie.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *