Actualites
17:52 20 mars 2020 | mise à jour le: 20 mars 2020 à 15:51 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: rien ne prouverait que l’ibuprofène aggrave les symptômes

COVID-19: rien ne prouverait que l’ibuprofène aggrave les symptômes
(Photo 123 RF)

Produit : Ibuprofène et autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Santé Canada a connaissance de signalements, notamment dans les médias sociaux, qui font état de problèmes d’innocuité liés à l’usage d’ibuprofène par les personnes atteintes de COVID-19. Il n’y a pas à l’heure actuelle de données scientifiques établissant un lien entre l’ibuprofène, ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), et l’aggravation des symptômes de la COVID-19. Le gouvernement du Canada suit la situation de près, notamment en examinant tous les nouveaux renseignements et signalements à mesure qu’il y en a, et prendra les mesures qui conviennent pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne.

Certains signalements allèguent que l’usage d’ibuprofène pour traiter les symptômes d’infection comporterait des risques. En août 2019, Santé Canada a entrepris un examen de l’innocuité de l’ibuprofène et du risque de certaines infections bactériennes graves chez les enfants atteints de varicelle, et il a récemment conclu qu’il n’y avait pas de lien entre les deux. Un résumé de cet examen devrait être publié prochainement.

Lors du choix d’un médicament pour soulager la fièvre ou la douleur causée par la COVID-19, les patients et les professionnels de la santé devraient tenir compte de toutes les options thérapeutiques, notamment l’acétaminophène et les AINS. Chaque produit comporte ses propres bienfaits et risques, qui sont énumérés sur son étiquette.

L’ibuprofène est un AINS utilisé pour soulager la douleur et la fièvre, ainsi que pour réduire l’inflammation. La majorité des produits contenant de l’ibuprofène au Canada sont offerts en vente libre (p. ex. Advil, Motrin). Les AINS, tout comme l’acétaminophène, peuvent masquer les signes et les symptômes habituels d’une infection. Les patients devraient consulter leur professionnel de la santé si les symptômes persistent.

Il est important de noter que les Canadiens qui prennent actuellement un médicament AINS (p. ex. ibuprofène, naproxène) pour le traitement de maladies chroniques devraient continuer de le prendre et consulter leur professionnel de la santé ou leur pharmacien pour toute question relative à la modification de leur traitement.

Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de santé ou toute plainte concernant un de ces produits.

 

SOURCE Santé Canada

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *