Actualites
15:40 30 janvier 2020 | mise à jour le: 31 janvier 2020 à 14:08 temps de lecture: 4 minutes

Troisième lien: un nouveau tracé fait place au transport en commun

Troisième lien: un nouveau tracé fait place au transport en commun
La nouvelle proposition pour le tunnel. (Photo gracieuseté – Ministère des Transports)

TRANSPORT. Le dévoilement d’un nouveau tracé pour le troisième lien par le gouvernement Legault a reçu un accueil favorable par les élus municipaux. Le tunnel relie maintenant les deux centres-villes de Québec et Lévis plutôt que de passer plus à l’est sous l’île d’Orléans.

L’ancienne proposition avec le tunnel plus à l’est devrait être abandonnée. (Photo gracieuseté – Ministère des Transports)

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a lui-même admis qu’il serait difficile de retourner au tracé original lors d’une conférence de presse. «Je suis, moi-aussi, enthousiaste avec ce nouveau tracé.»

Le tunnel, qui passera par la route Monseigneur-Bourget à Lévis et ressortira à Québec près du Stade Canac, possèdera deux voies dans chaque direction dont une qui servira spécifiquement au transport en commun.

Le trajet permettra aux utilisateurs du transport en commun de pouvoir arrêter dans le quartier Petit Champlain, à d’Youville, au jardin Jean-Paul-L’Allier et finalement desservir le pôle Saint-Roch à Québec. Dans le sens inverse, il y aura un arrêt au quai Paquet ainsi que près de l’édifice Desjardins, où de nombreuses personnes travaillent à Lévis, avant de prendre fin au pôle Lévis.

Apprenant la bonne nouvelle, les maires Gilles Lehouiller et Régis Labeaume ont réagi de façon positive au projet proposé. «Je pense qu’on a le meilleur des deux mondes, on est très heureux» a mentionné le maire de Québec.

Régis Labeaume semble être très satisfait de la tournure que prend le troisième lien. (Photo Métro Média – Archives)

Le maire de Lévis semblait lui-aussi aux anges. «C’était une des plus belles rencontres de ma carrière politique», a-t-il mentionné de sa rencontre avec François Bonnardel

Opposants

Même si le projet a maintenant le vent dans les voiles, la nouvelle n’a pas fait l’unanimité alors que certaines organisations ont choisi de le dénoncer. C’est le cas de Vivre en ville qui a mentionné que même si le tunnel est déplacé, cela demeure une mauvaise idée.

Accès transports viables s’est montré prudent et souhaite en voir davantage avant de donner son accord au projet même si la porte est maintenant ouverte à la partie transport en commun. «Nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Québec a été sensible aux nombreux appels à écouter davantage la science dans le projet de 3e lien. Le projet qui est sur la table aujourd’hui tient davantage compte des mouvements quotidiens engendrés par les différents générateurs de déplacements», a souligné le directeur général de l’organisation, Étienne Grandmont.

L’opposition officielle a même accusé le ministre Bonnardel d’avoir carrément menti. « Le ministre Bonnardel a menti. En juin dernier, il nous disait que le tracé à l’Est était la meilleure option qui soit. Sa collègue Geneviève Guilbault avait même qualifié de farfelue l’idée d’un tracé plus au centre. Aujourd’hui, coup de théâtre on nous arrive avec une nouvelle option. C’est loin d’être rassurant. On parle d’un projet de plusieurs milliards de dollars. Est-ce qu’on peut être transparent avec les citoyens et donner l’heure juste?», mentionne le porte-parole libéral en matière de Transports, Gaétan Barrette.

François Bonnardel a mentionné que l’entièreté du projet serait connue avant le printemps, incluant les coûts.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *