Actualites
10:36 1 octobre 2018

De l’aide pour l’abattage et la disposition du bois de frêne

VERDURE. Consciente du fardeau financier qui incombe aux propriétaires aux prises avec des frênes infestés par l’agrile, la Ville de Québec a récemment dévoilé l’aide qu’elle compte leur apporter pour se départir de ces arbres.

L’aide accordée pour l’abattage des frênes privés à Québec couvre 50% des coûts, jusqu’à concurrence de 1000$ par arbre et de 2000$ par propriété.

(Photo gracieuseté – Wikipedia)

La mesure s’inscrit dans le Programme de soutien à l’abattage et à la disposition des frênes dans le cadre de la lutte à la propagation de l’agrile du frêne sur le territoire municipal. Cette aide consiste à rembourser au propriétaire admissible une portion des frais encourus en lien avec le diamètre des frênes abattus.

«Concrètement, explique Léticia Dufresne, conseillère en communication à la Ville de Québec, un propriétaire pourra bénéficier d’un remboursement de l’ordre de 50% du coût réel admissible. Celui-ci est établi en fonction d’une charte prenant en considération la grosseur de l’arbre. La subvention octroyée ne pourra toutefois dépasser le montant de 1000$ par frêne abattu et de 2000$ par propriété admissible.»

À titre d’exemple de calcul, un propriétaire ayant abattu un frêne de 40cm de diamètre obtient un coût réel admissible de 480$, en référant à la charte (en encadré) qui octroie 12$ du centimètre. La subvention octroyée serait donc de 50% de ce coût réel admissible, soit de 240$.

Aux fins de calcul des frais admissibles, la Ville considère les coûts: d’abattage de l’arbre; de disposition du bois et son transport (le cas échéant selon un procédé conforme); et des taxes payées par le requérant.

Propriétaire admissible

Est admissible, tout propriétaire d’un immeuble résidentiel situé sur le territoire municipal ayant un frêne à abattre. Sont exclus du programme, les immeubles commerciaux, industriels, institutionnels et les terrains vacants.

Pour être admissibles à la subvention, les travaux d’abattage, de transport et de disposition doivent être exécutés en conformité avec les normes édictées. Il est notamment spécifié que l’abattage ne peut se faire en période estivale, propice à la propagation de l’agrile. Il est permis du 1er octobre au 31 mars.

Plus d’information dans le Règlement sur la lutte à la propagation de l’agrile du frêne (RVQ 2586). Pour en savoir plus sur les subventions, il faut accéder aux onglets «à propos», puis «programmes-subventions» et «environnement» du www.ville.quebec.qc.ca.

Détermination du coût réel admissible selon le diamètre de l’arbre

20-39cm = 10$/cm

40-59cm = 12$/cm

60-79cm = 14$/cm

80-99cm = 16$/cm

100 et + = 18$/cm

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *