Actualites
19:42 20 octobre 2018

La fiction bien vivante au Comiccon de Québec 2018

ÉVÉNEMENT. Le Centre des Congrès de Québec est l’hôte, cette fin de semaine (21-22 octobre), du Comiccon de Québec. La convention d’amateurs de culture populaire, bien connue du milieu pour la variété des exposants sur place, intègre cette année quelques nouveautés à sa programmation.

La Bumblebee des Transformers.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Les collectionneurs ont l’embarras du choix.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Bien qu’il n’en soit qu’à sa cinquième édition, le Comiccon de Québec a pris un tournant important pour souligner cet anniversaire. Ce dernier est en effet spécialement conçu pour recevoir les familles, avec des jeux gonflables, des jeux vidéo rétro et de table, des ateliers de maquillage en plus des combats de lutteurs de la NSPW. Les collectionneurs sont aussi choyés, avec une panoplie de différents exposants tout au long du week-end.

La Jeep du Parc Jurassique.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

 Selon Jason Rockman, porte-parole des Comiccon de Québec, Montréal et Ottawa, la volonté d’un volet familial plus développé faisait partie des demandes récurrentes des visiteurs, depuis le tout début.

«On a voulu le rendre plus abordable, pour que les familles puissent entrer sans que ça ne leur coûte trop cher», explique-t-il. La nouvelle grille tarifaire permet donc aux enfants de 11 ans et moins d’accéder à la salle principale gratuitement. L’admission générale, qui en coûte par ailleurs 9$ le samedi et 8$ le dimanche, donne aussi accès à des concerts des 50 musiciens de l’Orchestre à vents de musiques de films (OVMF), ainsi qu’à des conférences.  

Un regroupement de passionnés

La foule bien prête avant l’ouverture des portes.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Depuis l’automne 2014, l’événement a accueilli en moyenne 10 000 visiteurs par année, nombre qui pourrait, aux dires des organisateurs, être fracassé cette année.

La 501e légion de Star Wars.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Dans cette salle, les amateurs de science-fiction, de cinéma, d’animés, de bandes dessinées, de comic books et de fantastique déambulent dans leur costume, pour la plupart conçu de toutes pièces. M. Rockman ajoute que ce qu’on appelle le cosplay, soit le fait de se mettre dans la peau d’un personnage en se déguisant, est ce qui distingue le Comiccon de la Vielle-Capitale entre tous.

Le rassemblement des membres de Vikings Cosplay Québec.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

«Québec, c’est un marché difficile, mais ce qu’on remarque depuis la première édition, c’est que les gens sont plus intéressés à se rassembler autour de leur passion, qu’à rencontrer des vedettes, par exemple», précise le porte-parole, qui remarque également que les costumes confectionnés par les amateurs de fantastique suivent les tendances des films et des séries.

Le couple, déguisé en Garurumon et Katsuki Bakugo.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

D’ailleurs, pour les cosplayers Stéphanie Dion, de Québec et son copain Philippe Coulombe, de Boischatel, il s’agit déjà d’une tradition à laquelle ils ne peuvent pas se soustraire. Le couple, qui prend part aux Comiccon de Québec depuis sa création et qui est visiblement populaire auprès des photographes, participe également à d’autres rassemblements au pays. Par contre, pour être reconnu dans le milieu, il faut selon eux changer de peau sur une base régulière.

«Plus on met le même déguisement, moins on devient populaire», soutient la jeune femme qui affirme avoir dépensé plus ou moins 200$ pour devenir Garurumon, un personnage de film de science-fiction.  

Fière de son costume fait à la main pour l’occasion, elle prendra d’ailleurs part au défilé de la grande mascarade ce samedi soir, aux alentours de 18h, afin de présenter au public, le fruit de son travail acharné des derniers mois. La remise de prix aura lieu dimanche midi.

Emilie Pelletier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette