Actualites
00:40 25 juin 2018

Nouveau voisinage: des trucs pour s’intégrer

La période estivale est pour plusieurs, synonyme de déménagement. Cet été, vous faites partie du lot? Déménager, ce n’est pas seulement changer de décor et de maison, c’est aussi s’installer dans un nouvel environnement avec de nouvelles personnes. Quelques trucs simples pour faciliter l’intégration avec vos nouveaux voisins.

La Fête des Voisins est une bonne occasion de tisser des liens.

Photo gracieuseté – Voisins solidaires

Perçue comme banale, l’entente entre bons voisins est toutefois primordiale. Vous aurez à croiser et fréquenter ces gens sur une base régulière, mieux vaut partir la relation du bon pied.

Se présenter

Simple, mais pas toujours évident. On peut parfois être pris par la gêne ou la peur de déranger, mais vos voisins immédiats apprécieront certainement ce geste. On ne parle pas de frapper à toutes les portes de votre nouveau quartier, mais bien d’aller à la rencontre de vos voisins immédiats dans les jours qui suivent l’emménagement. Aller s’assurer que le va-et-vient des déménageurs n’est pas trop incommodant pour eux est une bonne amorce. 

Aborder ses voisins

Si la timidité vous empêche de vous présenter directement, tentez de les aborder tranquillement, à votre rythme. Une bonne façon de démarrer une conversation est de demander une recommandation sur le quartier : quels sont les services, commerces, parcs ou pistes cyclables à proximité? Les animaux de compagnie sont aussi souvent de bons vecteurs de conversations. Osez également demander un petit service. Vous arrivez, il est possible qu’en attendant d’être complètement installé, il vous manque une rallonge ou une tasse de lait! En plus, vous aurez une excuse pour les inviter à un 5 à 7 ou un BBQ afin de les remercier. Plus on développe des liens, plus on pourra poser d’autres gestes pour favoriser le bon voisinage comme arroser les plantes et ramasser le courrier des voisins pendant leurs vacances.

Fréquenter le quartier

De manière plus indirecte, il est possible de se montrer réceptif aux gens du quartier en s’assoyant sur la galerie avant par exemple ou en adressant un sourire et un regard courtois aux passants. Prenez aussi l’habitude de faire vos courses dans les commerces environnants, vous ferez ainsi connaissance avec les marchands du coin. N’oubliez pas de fréquenter les parcs, piscines et installations du quartier. Vous pourriez aussi joindre un jardin communautaire.

L’importance du bon voisinage

Vous trouvez le tout superflu? Pourtant, de bonnes relations avec nos voisins sont la base d’une société en santé. D’ailleurs, le Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS) en fait sa mission. «Notre événement le plus populaire est la Fête des Voisins qui a lieu en juin. Dans le but de prolonger cet esprit et avec la volonté de recréer des liens à l’année, nous avons lancé Voisins Solidaires», explique Bernard Duchesne, chargé des communications pour la région de Québec au RQVVS. Voisins solidaires est une approche qui invite les citoyens à développer la solidarité de voisinage dans leur milieu. Elle vise à renforcer la cordialité et les petits services entre voisins et à instaurer un esprit de communauté dans les voisinages.

D’ailleurs, de 2013 à 2015, sept communautés ont participé à un projet pilote de Voisins solidaires dont le quartier Montmorency. Le projet a notamment permis la création des Sentinelles, soit une petite équipe de citoyens retraités natifs du quartier ayant comme mission de rencontrer les nouveaux arrivants et de leur remettre de l’information sur le quartier. «Qu’on pense à l’intégration des nouveaux arrivants ou à la contribution au vieillir chez soi, il n’y a que des avantages à créer des liens avec son voisinage immédiat», croit M. Duchesne.  

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette