Actualites
19:59 2 juillet 2018

La cuisine de rue à saveur éducative

L’École hôtelière Fierbourg s’offre un camion de cuisine de rue juste à temps pour l’arrivée de la belle saison. 

Le projet de camion de rue s’est mis en branle au mois d’août dernier.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Le camion peut accueillir jusqu’à 12 élèves à la fois.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

En voyant l’engouement pour ce type de restauration, le centre de formation devient la première école à posséder un tel équipement.

L’idée est venue en comité d’étude il y a environ deux ans. L’objectif est de se coller au marché du travail et intéresser les jeunes aux métiers de la restauration.

Multifonctionnelle, la remorque a été pensée par le chef enseignant Pierre Imbeault, qui rêvait de ce «food truck» depuis longtemps pour créer un environnement d’apprentissage.

«Faire le plan n’a pas été si long avec l’expérience que je possède dans le domaine. Je sais comment doit être une cuisine pour être  fonctionnelle. C’est la planification budgétaire qui a été longue à faire. Et pour les élèves, ils n’auront pas le choix de faire un plan de match rigoureux. Ils vont aussi développer le contact avec le public et apprendre à vendre un produit», explique M. Imbeault. 

Fierboug a conclu une entente avec le Centre de formation en transport de Charlesbourg qui a financé le projet de 160 000$. Précisions Provençal, une compagnie située en Beauce, a conçu la remorque de 21 pieds de longueur avec une extension de 3 pieds supplémentaires.

Le menu sera varié et composé de produits locaux, par exemple, fish taco, guédille au homard et brochette de poulet. Avec les équipements en place, il sera possible d’offrir à la clientèle un service de traiteur ou encore des plats gastronomiques.

Pour Mélissa Laflamme, directrice de Fierbourg, il s’agit pour les étudiants d’un outil de formation hors du commun. «C’est une belle nouveauté pour notre centre de formation professionnelle. Nous souhaitons que nos élèves aient du plaisir à l’école. Dans le cadre de leur formation, ils auront la chance de participer à des événements au sein de notre commission scolaire, mais aussi lors d’événements privés de cuisine de rue.»  

Le camion de rue en chiffres 

Deux friteuses

Réservoir d’eau de 227 litres

Une plonge de trois lavabos

Autonomie de quatre jours

Une plaque chauffante

Poids de 12 000 livres sans nourriture 

Jean-Philippe Dionne


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *