Actualites
15:32 23 juillet 2018

Nouveau programme pour l’assainissement des affluents du fleuve

ENVIRONNEMENT. En lien avec la Stratégie maritime du Québec, le gouvernement provincial annonce une nouvelle initiative alimentée à même son Fonds bleu récemment mis en place. La création du programme Affluents maritimes, assorti d’un budget de 3M$ sur deux ans, vise à améliorer la qualité de l’eau des rivières qui se déversent dans le fleuve Saint-Laurent.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, en compagnie du vice-président du c.a. du ROBVQ, John Husk, lors de l’annonce du nouveau programme Affluents maritimes faite devant le fleuve Saint-Laurent à Québec.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Annoncée par le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, cette aide financière sera versée directement au Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ). Sa gestion permettra à ses 40 partenaires régionaux de mettre en œuvre diverses actions sur le terrain issues des plans directeurs de l’eau.

Le ministre D’Amour a confié la gestion du budget de 3M$ sur deux ans assorti au programme Affluents maritimes au ROBVQ représenté par M. Husk.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

«Le fleuve Saint-Laurent est l’une des plus grandes ressources d’eau douce au monde, d’où l’importance de la protéger et de la préserver en assainissant ses affluents. En décentralisant les interventions vers le milieu, on passe à une autre étape. Actif depuis 2001 en tant qu’interlocuteur privilégié du ministère de l’Environnement, le ROBVQ a fait ses preuves quant à la gestion de projets», précise M. D’Amour.

Le nouveau programme Affluents maritimes ciblera en priorité les actions visant la gestion des sédiments, la conservation des habitats aquatiques et la protection des milieux riverains. Celles-ci peuvent se traduire par la végétalisation de rives, la restauration de sites, ou toute intervention favorisant la préservation des ressources halieutiques.

Ces démarches devront correspondre aux objectifs de développement durable inhérents à la Stratégie maritime. Les lacs en sont exclus, à part ceux qui se déversent directement dans le fleuve.

Retombées de la Stratégie maritime

-320 projets initiés depuis juin 2015

-10 000 emplois créés

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *